Contrôle technique utilitaire et camionnette

Contrôle technique utilitaire et camionnette

Le contrôle technique est obligatoire pour les utilitaires et autres camionnettes. Pour les véhicules utilitaires (type CTTE de type N1) sur la carte grise), il diffère cependant du traditionnel contrôle technique des véhicules particuliers (type VP sur la carte grise).

Contrôle technique d’une camionnette ou d’un utilitaire < 3.5 tonnes

Dans le cas qui nous intéresse, pour les camionnettes et les pick up (type CTTE),  le premier contrôle doit être effectué pendant les 6 mois qui précèdent le  4’ème anniversaire de la première date de mise en circulation.

Le contrôleur vérifiera 133 points du véhicule. Ces points concernent l’identification du véhicule, les équipements de sécurité et l’état général des éléments mécaniques (direction, feux, essieux, châssis, etc).

Chaque point de contrôle, en cas de défaut, sera noté entre défaillance mineure, défaillance majeure et défaillance critique.

En cas de défaillance majeure ou critique, le véhicule fera l’objet d’une contre visite après réparations des points défaillants. Le contrôle de contre visite  devra être effectué dans les deux mois en cas de défaillance majeure.

Attention, cependant à distinguer défaillance majeure et défaillance critique : en cas de défaillance majeure, vous aurez un contrôle technique provisoire de deux mois. Vous pourrez ainsi continuer à rouler. Mais en cas de défaillance critique, la validité du contrôle provisoire n’est valable que jusqu’à minuit, le jour du premier contrôle, le temps pour vous d’emmener le véhicule dans un garage !

Après 4 ans, le contrôle technique devra être effectué tous les deux ans.

Echappement d'un VUL

Echappement d’un VUL

Le contrôle complémentaire des utilitaires

C’est une spécificité des véhicules utilitaires. Quand ils ont dépassé 4 ans après la première mise en circulation, chaque VU  (dont le PTAC est inférieur à 3,5 tonnes) devra alterner un contrôle complémentaire une année et un contrôle technique l’année suivante.

Le contrôle complémentaire porte sur la pollution. Pour les véhicules à essence, c’est la concentration de CO2 à l’échappement qui sera vérifié. Pour les diesels, c’est l’opacité des fumées qui sera prise en compte.

Lors de ce contrôle, les points de sécurité tels que le freinage, l’état du véhicule, etc, ne sont pas pris en considération.

Si votre véhicule ne pollue pas, la date de la prochaine visite sera apposée sur le certificat d’immatriculation, sinon vous aurez un délai de deux mois maximum pour repasser une contre visite et remettre le véhicule aux normes.

Contrôle technique VU, les points à retenir

  • VU de 4 ans : contrôle technique
  • VU de 5 ans : contrôle complémentaire
  • VU de 6 ans : contrôle technique
  • VU de 7 ans : contrôle complémentaire
  • VU de 8 ans : contrôle technique

 

 

 

 

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )