Citroën Type H, le plus célèbre des utilitaires

Citroën Type H, le plus célèbre des utilitaires

Citroën fête cette année 2019 ses 100 ans et les utilitaires Citroën, avec une silhouette de camionnette, leurs 80 ans. La marque aux chevrons s’est illustrée dans les VUL par le Citroën Type H même si ce n’était pas la première camionnette de la marque.

Citroën Type H après le TUB

Les utilitaires avec des silhouettes de camionnettes telles qu’on les connait actuellement ne sont pas nés avec l’automobile mais bien après. Le Citroën Type H n’a que 71 ans. Dans les premiers temps, l’automobile s’inspirait des modèles hippomobiles dans les dénominations et réalisations. En caricaturant, les VU étaient donc des charrettes avec un moteur. A l’arrière, on trouvait un plateau souvent avec des ridelles en bois et une bâche en toile qui remplaçaient les places passagers et la malle. Chez Citroën, on se souvient de la Rosalie qui était au départ une berline, un coach voire une limousine.

Le Type H et ses panneaux en tôle ondulée
Le Type H et ses panneaux en tôle ondulée

Le premier utilitaire Citroën est le TUB pour Traction Utilitaire Basse. Il est peu répandu puisqu’il est né en 1939 et arrêté en 1941 en plein conflit mondial. En plus d’un plancher bas, cette carrosserie révolutionnaire était le premier fourgon produit par la marque. Les Chenard et Walker CHV puis Peugeot D3 dits « nez de cochon » sont arrivés après la seconde guerre mondiale. Le TUB avait une autre particularité, celle d’avoir une porte coulissante latérale pour charger et décharger les marchandises depuis un trottoir. A partir de 1941, le TUB est remplacé par le TUC (Traction Utilitaire de type C) jusqu’à la fin du conflit. Il est encore plus rare.

La porte coulissante du Type H, système d'ouverture inauguré par le TUB en 1939
La porte coulissante du Type H, système d’ouverture inauguré par le TUB en 1939

Le Citroën Type H, utilitaire léger monocoque

Le Type H arrive en 1948 pour la reconstruction de la France. Il reprend nombre d’éléments de la célèbre traction avant dont le moteur essence 4 cylindres et la boite de vitesses, et quelques équipements de la 2CV comme les phares. Le H se différencie du Renault 1000kg par sa conception monocoque et non un châssis séparé. On le reconnait par sa ligne mais aussi sa tôle ondulée qu’on trouve sur quelques avions de l’époque par exemple car la tôle ondulée est plus rigide que la tôle plate. Son volume était important avec 7.3 m3 et une charge utile de 1200 kg. A titre de comparaison, c’est ce que propose le grand fourgon Citroën Jumper aujourd’hui. Les modèles le plus anciens se reconnaissent notamment avec le pare-brise en 2 parties. On retrouve bien sûr la porte latérale initiée avec le TUB. Les portières s’ouvrent vers l’avant pour pouvoir descendre facilement lors d’une livraison. C’est la 2CV de l’utilitaire, simple, robuste, économique et pratique.

Citroën Type H de 1958 avec son pare-brise en 2 parties sur le stand du centenaire Citroën
Citroën Type H de 1958 avec son pare-brise en 2 parties sur le stand du centenaire Citroën

Sa longévité est exceptionnelle avec 33 ans de carrière. Lancé en 1948, c’est en 1981 qu’il disparait du catalogue Citroën. Près de 500 000 exemplaires ont été produits avec des évolutions au fil des ans sur les charges et la carrosserie. Le H est la base avec ses 4.28m de long, 2.34 de haut et 1200 kg de charge utile. En-dessous on a le HZ pour 850 et 1000kg et au-dessus avec le HY pour 1500 et 1600 kg. HP pour le plateau, HX pour le frigorifique et enfin HW pour le châssis cabine destiné au carrossier. Pour l’anecdote, la couleurs grise est la plus répandue car Citroën avait utilisé les stocks de peinture pour la 2CV, mais de nombreux autres couleurs étaient proposées.

L'ouverture arrière avec ces 3 portes du H était prisée des commerçants ambulants
L’ouverture arrière avec ces 3 portes du H était prisée des commerçants ambulants

Successeur du TUB en 1948, le Type H laissera la place aux C25 et C35 dans la gamme Citroën à la fin de l’année 1981. Citroën fête en 2019 ses 100 ans et le H est bien entendu de la partie pour ce centenaire avec une production de 490165 exemplaires (source Citroën). Il a commencé l’année sur le superbe stand Citroën au salon Rétromobile à la porte de Versailles à Paris.

TAGS

COMMENTS

Wordpress (4)
  • comment-avatar

    […] dans la chronologie, lorsque l’Estafette arrive sur le marché en 1959, cela fait 11 ans que le Citroën Type H est présent et 9 ans que le Peugeot D3 puis D4 dit nez de cochon sont là. Comme ses concurrents français, la […]

  • comment-avatar

    […] Si le TUB est rare autant que le TUC, ce n’est pas le cas du Type H largement répandu, avec près de 500 000 exemplaires produits durant sa longue carrière entre 1948 et 1981. C’est le premier utilitaire léger traction avec un châssis monocoque. Il reprend toujours quelques éléments de la traction avant mais bien moins que le TUC. Pour tout savoir sur le plus célèbre des utilitaires, retrouvez notre article sur le Citroën Type H. […]

  • comment-avatar

    […] pas, mais au milieu des VP de nombreux VU sont présents. Des camionnettes telles que le TUB et le Type H, ainsi que ces fourgonnettes arrivées un peu après, dès 1957 pour les silhouettes qu’on […]

  • comment-avatar

    […] sa part un succès incroyable à l’heure de la reconstruction de la France, c’est le fameux Citroën Type H encore très répandu sur nos routes pour les amateurs d’utilitaires anciens et dans toutes les […]

  • Disqus ( )