Citroën Rosalie plateau « maraîchère » de 1936

Citroën Rosalie plateau « maraîchère » de 1936

101 ans, c’est l’âge des Automobiles Citroën.. Un siècle d’une histoire riche, riche de créations et d’innovations qui ont marquées le secteur automobile. Parmi les modèles mythiques de la marque comme la Traction Avant, la DS, la 2CV, la XM il existe aussi une gamme de véhicules utilitaires souvent dérivée des berlines. C’est le cas de notre Rosalie plateau.

Une belle restauration pour cette mamie de 1936
Une belle restauration pour cette mamie de 1936

Rosalie plateau de 1936

Cet utilitaire est la propriété des établissements Février (Château Thierry dans l’Aisne) spécialiste des pièces automobiles, camions et agricoles. Ils ont une autre corde à leur arc puisqu’ils proposent aussi la rénovation et la remise en état des pièces d’usure de véhicules anciens.

Cette Rosalie a été rachetée au milieu des années 80 pour 500 Francs, alors qu’elle était destinée à partir à la casse. Elle était à refaire mais complète, ce qui est assez rare. L’actuel propriétaire a pu retracer une partie de son histoire. Elle a tout d’abord été utilisée dans une laiterie de Neuilly-Saint-Front avant de servir comme véhicule de dépannage. Elle était alors dotée d’une chèvre à l’arrière.

La Citroën Rosalie dans les rues de la capitale pour la Traversée d Paris
La Citroën Rosalie dans les rues de la capitale pour la Traversée de Paris

Quand ils l’ont récupérée, une caisse en bois recouverte de métal était installée à l’arrière, mais en piteux état. Le plateau à ridelle qui l’équipe actuellement a été trouvé par hasard dans une brocante. Elle aussi allait partir à la benne car elle n’avait pas trouvé preneur.  Un ami du propriétaire, connaissant la Rosalie, l’a prévenu qu’elle pouvait être récupérée. Et là, miracle, car lors de la pose, elle s’est parfaitement adaptée aux fixations sans qu’il soit besoin de percer ou de faire des modifications.

L'intérieur de la Rosalie
L’intérieur de la Rosalie

Une des parties les plus délicates de la restauration a concerné les freins. En effet ici pas de système hydraulique mais des câbles. Et c’est assez compliqué à régler.

Au milieu des années 90, la Rosalie est terminée

Patiemment restaurée, tout a été révisé et près de 85 ans après sa mise en service, la Rosalie roule toujours. Elle est parfois utilisée pour des livraisons aux alentours de Château Thierry et participe aussi à des rencontres d’anciennes, comme la Traversée de Paris.

Elle est toujours utilisée par l'entreprise Février pour certaines livraisons
Elle est toujours utilisée par l’entreprise Février pour certaines livraisons

Au niveau de la motorisation, la Rosalie est propulsée par un moteur flottant issu de la traction de 1911 cm3 de cylindrée qui développe 46 ch, ce qui permet de la faire monter à 80 km/h. Le moteur est refroidi par eau. Notons que l’avance de l’allumage du moteur se règle via un bouton au tableau de bord. C’est tout un art de faire varier l’avance selon que l’on démarre, roule en côte ou sur le plat !

Elle est équipée d’une boîte de vitesses à 4 rapports (non synchro).

La belle Rosalie au pied du Sacrée Coeur
La belle Rosalie au pied du Sacrée Coeur
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )