Citroën Rosalie Boulangère

Citroën Rosalie Boulangère

Les salons et les rencontres de véhicules historiques sont souvent l’occasion de faire de belles découvertes comme cette Rosalie Boulangère dans son jus à Rétromobile.

Citroën Rosalie Boulangère

Cette vénérable Citroën date de 1937. Au départ le nom de Rosalie désignait un modèle de course qui en 1933 avait établi plusieurs records sur 25 000 miles, 50 000 km, 50 000 miles et 100 000 km ! Cette gamme succédait aux Citroën C4 et C6. Les premiers modèles de Rosalie 8CV sortiront en 1932, puis apparaîtront les 10CV toujours en 4 cylindres, la 15 CV avec un 6 cylindres et enfin les 7 et 11 dérivés des tractions avant. On trouvait différentes carrosseries telles que : cabriolet, berline, coupé, boulangère, fourgon, fourgon surélevé.

La carrosserie de cette Rosalie "boulangère" garde tout son charme avec sa partie arrière bâchée.

La carrosserie de cette Rosalie « boulangère » garde tout son charme avec sa partie arrière bâchée.

Ici, nous avons un modèle 11 U série B.  Elle est équipée du moteur 4 cylindres  de la Citroën traction avec une cylindrée de 1 911 cm3. On estime la production de la Rosalie 11 aux alentours de 16 000 modèles.

La version boulangère disposait d’une benne avec la structure supérieure en bois avec une bâche qui pouvait se relever aisément. Elle était dès lors très pratique pour les commerçants qui effectuaient des tournées car les marchandises étaient facilement accessibles.

Fan de Citroën ? Alors allez lire notre article sur le Centenaire Citroën.

La Citroën Rosalie était propulsée par le moteur de la Traction. Notez l'essuie glace unique et le pare brise entrebâillant.

La Citroën Rosalie était propulsée par le moteur de la Traction. Notez l’essuie glace unique et le pare brise entrebaillant.

Fiche technique Rosalie 11 UB

largeur de voies 1.42 / 1.44 m

empattement 3.00 m

poids 1320 kg

pneus 150 x 40

N°de châssis entre 166 000 et 178 150

L'arrière de la Rosalie est fermé par un large hayon. La partie supérieure qui sert de structure pour poser la bâche est en bois. On pouvait facilement servir les clients ou encore accéder aux marchandises transportées. C'était au temps où dans les campagnes on s’approvisionnait beaucoup avec les tournées de boulangers et commerçants.

L’arrière de la Rosalie est fermé par un large hayon. La partie supérieure qui sert de structure pour poser la bâche est en bois. On pouvait facilement servir les clients ou encore accéder aux marchandises transportées. C’était au temps où dans les campagnes on s’approvisionnait beaucoup avec les tournées de boulangers et commerçants.

L'intérieur de la Rosalie est lui aussi dans son jus.

L’intérieur de la Rosalie est lui aussi dans son jus.

TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )