Essai Citroen Berlingo Van 1.5 diesel 130 L1H1

Essai Citroen Berlingo Van 1.5 diesel 130 L1H1

Le nouveau Citroen Berlingo 2019 se doit de reprendre le flambeau du succès de son prédécesseur et pour y parvenir Citroen n’a pas lésiné. Le Berlingo Van s’offre une nouvelle plate-forme, des aides électroniques à la pelle et une toute nouvelle ergonomie pour s’y sentir bien tout au long de la journée. Il partage sa plate-forme et de très nombreux éléments avec ses cousins du groupe PSA, le Peugeot Partner comme avant et le petit nouveau récemment arrivé dans le groupe français, l’Opel Combo. Notre essai de l’Opel Combo avec le même moteur mais avec la boîte mécanique est à retrouver ici. Notre Berlingo est pour sa part équipé d’une boite automatique à 8 rapports et ça change pas mal de choses.

Citroen Berlingo en boite auto, pourquoi ? Moteur !

Il est peu courant de choisir une fourgonnette en boîte automatique mais ce Berlingo avec sa BA8, c’est-à-dire avec 8 rapports, s’est montré très convaincant au point de se poser des questions sur le choix d’une boîte méca. Comme le Partner et le Combo, le Berlingo est équipé de la plate-forme EMP2 pour toute la partie avant du VU, l’arrière pour le chargement repose sur une évolution de la précédente plate-forme. Ce Berlingo Van a donc pour base principale un véhicule particulier, le ludospace Berlingo « tout court ». Pas étonnant qu’on se sente au volant d’une berline plutôt que d’un VU avec un amortissement réussi ainsi qu’un roulis et une insonorisation bien maîtrisés, que ce soit sur les bruits mécaniques ou les bruits venant de la cellule de chargement.

Bouton start stop, frein de parking électrique et sélecteur de boite

Bouton start stop, frein de parking électrique et sélecteur de boîte

Equipé du moteur 1.5 diesel de 130 chevaux, le nouveau Berlingo se montre très agréable au volant même chargé (ici avec 200 kg). Sur les routes plus ou moins roulantes, le moteur ne manque pas de ressources et est parfaitement secondé par la boîte de vitesses automatique à 8 rapports. Cette boîte est connue sur les VP du groupe PSA, mais beaucoup moins sur un VU. Il faut reconnaitre que le binôme fonctionne à merveille. Ce n’est pas sur un grand axe qu’on l’apprécie mais en ville. D’ordinaire, les enchaînements de feux et de ralentisseurs obligent sans cesse à jouer du levier de vitesses. Là, rien. On ne s’en soucie pas. D’autant moins qu’on ne sent rien aux passages de rapports. On a même des palettes au volant pour le forcer à descendre un ou deux rapports lorsqu’on a besoin de reprise ou pour négocier une descente un peu raide.

Palettes au volant pour la boite de vitesses automatique à 8 rapports

Des équipements à la pelle pour le Berlingo

Cette nouvelle génération du groupe PSA apporte dans ses bagages de très nombreuses innovations. On retrouve logiquement des choses qui viennent du monde du véhicule particulier, mais aussi des équipements spécifiques aux VU dont on va avoir du mal à se passer. Une version du Berlingo, la Worker, est particulièrement adaptée aux chantiers. Elle est équipée d’un châssis rehaussé de 3 cm, d’une plaque de protection sous le moteur, de barres anti-roulis, du contrôle de motricité GripControl et de pneus boue et neige.

La porte latérale coulissante n'est pas sur le premier niveau de finition

La porte latérale coulissante n’est pas sur le premier niveau de finition

Notre Berlingo n’est pas équipé du pack Worker mais il y a d’autres choses pertinentes même si on regrette que la porte latérale coulissante ne soit pas inclue sur le premier niveau de finition. On pense aux 6 anneaux d’arrimage de série et à la disponibilité d’une trappe pour charger des objets longs ou à un girafon. Le nôtre n’en avait pas. Et puis il y a l’absence de frein à main puisqu’il est électrique. Ceci n’est pas superflu car cela libère de la place entre les 2 sièges (ou fait une banquette 2 places plus large) et évite de tirer sans cesse sur le levier lorsqu’on fait de la livraison de colis par exemple.

De l’électronique pour faciliter le travail

Là où le nouveau Citroen Berlingo met aussi la barre haut, c’est sur l’arsenal électronique. On trouve toutes les aides à la conduite devenues courantes. Il y a celles pour la sécurité comme les alertes de changement de voie, de somnolence ou d’excès de vitesse avec lecture des panneaux, ou le régulateur / limiteur de vitesse. Il y a aussi le confort avec la possibilité de recharger son smartphone avec l’induction dans un emplacement dédié et bien entendu le système multimédia sur le grand écran tactile qui permet une parfaite connectivité avec Apple CarPlay et Android Auto.

Ecran tactile pour le GPS et toutes les fonctions connectées

Ecran tactile pour le GPS et toutes les fonctions connectées

Et puis il y a les aides spécifiques à la conduite d’un VU : la stabilité de l’attelage, la rétrovision et l’alerte de surcharge. La stabilité de l’attelage est exactement le même système qu’on trouve sur une voiture de tourisme, par contre les 2 autres sont spécifiques aux VU du groupe PSA. D’abord la caméra de rétrovision permet, comme son nom l’indique, de voir derrière la fourgonnette tout le temps comme un rétroviseur central. Notre Berlingo étant tôlé, on regarde l’écran de la caméra comme on regarde un rétroviseur central, d’ailleurs cet écran est au même endroit. C’est très pratique et rapidement indispensable d’autant plus qu’il sert aussi à voir le côté droit du véhicule lorsqu’on manoeuvre dans des endroits serrés. L’autre grande nouveauté est l’indicateur de surcharge placé dans la cellule de chargement. Lorsqu’on charge le Berlingo, des indicateurs lumineux nous disent si c’est ok ou pas. Inutile d’aller voir le tableau de bord, c’est sous nos yeux et vraiment utile.

Caméra de rétrovision à la place du rétroviseur central

Caméra de rétrovision à la place du rétroviseur central

Bilan de notre essai du Citroen Berlingo en boite auto

Le Berlingo est disponible en 1 hauteur et 2 longueurs L1 (M) et L2 (XL). 2 versions sont proposées : le Driver pour ceux qui font beaucoup de livraisons donc de la route et le Worker pour ceux qui vont sur des chantiers. Le volume peut atteindre 4.4 m3 et la charge utile 1000 kg même avec cette boîte automatique. Quelle que soit la version, on peut mettre 2 euro palettes dedans, même dans le L1. Le Berlingo est donc très fonctionnel et doit pouvoir répondre à de nombreux besoins.

On apprécie pour les livraisons le frein à main qui devient électrique et évitera de tirer sur le levier à chaque arrêt. Et puis il y a les aides : la caméra de rétrovision tellement pratique lorsque le fourgon est tôlé et qu’on ne voit rien de ce qu’il se passe à l’arrière mais aussi sur le côté. Dommage que la caméra soit fixée sur la porte et qu’on ne puisse pas en profiter lorsqu’on charge à quai, mais c’est le seul bémol de ce système. Et puis l’indicateur de surcharge qui n’a rien d’un gadget lorsqu’on est souvent à la limite, je pense aux maçons, aux imprimeurs, etc.

Citroen Berlingo Van dans la cours de la ferme

Citroen Berlingo Van dans la cours de la ferme

Il est difficile de trouver des détails qui fâchent même si on regrette que la porte latérale coulissante soit en option sur le premier niveau de finition. C’est dommage, mais on a tout de même les anneaux d’arrimage dans l’espace de chargement et on apprécie l’agrément de conduite. Sans regarder la caisse derrière nous, il est impossible de savoir si on est au volant d’une voiture particulière ou d’un VU. Ceux qui passent leur journée au volant apprécieront sans aucun doute cette nouvelle prise en main.

Globalement le Citroen Berlingo est très réussi tant par ses qualités de conduite que par ses équipements. Le gros plus de celui-ci est sa boîte automatique qui est discrète et apporte un véritable agrément lorsqu’on travaille en ville, que ce soit pour de la livraison ou des chantiers. La BVA, la caméra de rétrovision et l’indicateur de surcharge sont les choses qui font du bien sur ce Berlingo pour travailler sereinement.

On aime bien

  • La boîte de vitesses automatique
  • L’agrément et le confort à bord
  • Les aides électroniques dédiées au VU

On aime moins

  • Les aides électroniques VU toutes en option
  • L’absence de porte latérale au premier niveau de finition
Citroen Berlingo Van taille M ou L1 dans la cours de la ferme

Citroen Berlingo Van taille M ou L1 dans la cour de la ferme

Fiche technique Citroen Berlingo Van L1 et L2

Citroen Berlingo Van1.5 BlueTech 130ch BA8 L1H1
Moteur1.5 diesel, 4 cylindres, 16 soupapes
Puissance130 ch / 96 kW à 3750 tr/min
Couple300 Nm à 1750 tr/min
NormeEuro 6.2
Boite de vitessesAutomatique 8 rapports
Consommation urbaine4,5 L / 100 km
Consommation extra urbaine4,1 L / 100 km
Consommation mixte4,3 L / 100 km
Emissions de CO2113 g/km
Longueur (mm)4403 (L2 : + 350 = 4753)
Largeur (mm)1848 pour L1 et L2
Largeur avec rétroviseurs (mm)2107 pour L1 et L2
Hauteur (mm)1840 (L2 : + 9 = 1849)
Hauteur version Worker (mm)1860 pour L1 et L2
Volume 2 et 3 places (m3)3,3 à 3,9 (L2 : 3,8 à 4,4)
Longueur utile maximale (mm)3090 (L2 : + 350 = 3440)
Largeur de la porte latérale (mm)641 - 675
Largeur de l’ouverture arrière (mm)1241
Diamètre de braquage (m)10.82 (L2 : + 0.61 = 11.43)
Seuil de chargement (mm)580 (L2 : + 40 = 620)
Charge utile maxi (kg)1000 (L2 : -60 = 940)
Remorque freinée (kg)1000 pour L1 et L2
Remorque non freinée (kg)720 (L2 : +30 = 750)
Europalettes2 pour L1 et L2
Capacité réservoir diesel (L)50
Capacité réservoir adblue (L)17

Photos Citroen Berlingo Van L1 avec 1 porte latérale

Zoom sur les optiques du Berlingo

Zoom sur les optiques du Berlingo

Une boite juste devant le volant pour déposer des petites choses

Une boîte juste devant le volant pour déposer des petites choses

Un des 6 crochets d'arrimage de série du Berlingo Van

Un des 6 crochets d’arrimage de série du Berlingo Van

Recharge de smartphone par induction

Recharge de smartphone par induction

Prise 12V dans la cellule de chargement du Berlingo

Prise 12V dans la cellule de chargement du Berlingo

Poste de conduite du Berlingo avec la boite automatique à 8 rapports

Poste de conduite du Berlingo avec la boîte automatique à 8 rapports

Moteur BlueHDi 130 chevaux

Moteur BlueHDi 130 chevaux

Les portes ouvertes à 180 degrés sur le Citroen Berlingo

Les portes ouvertes à 180 degrés sur le Citroen Berlingo

Prise 12V dans l'habitable pour brancher ce qu'on souhaite

Prise 12V dans l’habitable pour brancher ce qu’on souhaite

Les 2 portes arrière ne sont pas symétriques sur le Berlingo

Les 2 portes arrière ne sont pas symétriques sur le Berlingo

Le Citroen Berlingo prêt à partir

Le Citroen Berlingo prêt à partir

Le cendrier en option se place où dans l'emplacement qu'on veut

Le cendrier en option se place  dans l’emplacement qu’on veut

L'absence de frein à main libère la place entre les 2 sièges

L’absence de frein à main libère la place entre les 2 sièges

Intérieur de la cellule avec l'éclairage

Indicateur de surcharge permet de facilement savoir si le Berlingo n'est pas trop chargé

Indicateur de surcharge permet de facilement savoir si le Berlingo n’est pas trop chargé

Deux euro-palettes rentrent dans le fourgon Berlingo Van en taille M ou L1

Deux euro-palettes rentrent dans le fourgon Berlingo Van en taille M ou L1

De face on retrouve le style des VU Citroen

De face on retrouve le style des VU Citroen

Dans ce Citroen Berlingo Van on a 2 places avec ces sièges individuels

Dans ce Citroen Berlingo Van on a 2 places avec ces sièges individuels

Contour de l'ouverture latérale avec la bosse pour le dossier des sièges

Contour de l’ouverture latérale avec la bosse pour le dossier des sièges

Commande de climatisation bizone

Commande de climatisation bizone

Citroen Berlingo côté gauche sans la porte latérale

Citroen Berlingo côté gauche sans la porte latérale

Citroen Berlingo côté droit avec la porte latérale

Citroen Berlingo côté droit avec la porte latérale

Charnière pour ouvrir la porte arrière gauche à 90 ou 180 degrés

Charnière pour ouvrir la porte arrière gauche à 90 ou 180 degrés

Bouchons de réservoirs adblue et diesel

Bouchons de réservoirs adblue et diesel

TAGS

COMMENTS

Wordpress (4)
  • comment-avatar

    […] qui a mis les petits plats dans les grands. Le Peugeot Partner est renouvelé en même temps que la Citroën Berlingo et l’Opel Combo récemment arrivé dans la famille PSA. Il embarque pléthore d’équipements […]

  • comment-avatar

    […] beaucoup de choses avec le Peugeot Partner essayé avec cette même motorisation essence turbo, le Citroen Berlingo Van et bien entendu le Combo testé avec son moteur diesel de 130 […]

  • comment-avatar

    […] à notre moteur de 130 chevaux, la boite automatique à 8 rapports de notre Citroen Berlingo Van s’est révélée très convaincan…. Discrète dans ses changements de rapports, la boite automatique se montre tout-à-fait pertinente […]

  • comment-avatar

    […] de notre essai du Peugeot Partner 2019 et du Citroen Berlingo Van 2019, d’autres étaient en exposition en cabine approfondie. Ces photos permettent de voir en photos […]

  • Disqus ( )