MAN TGE au Rallye des Gazelles, avec Stéphanie et Marina

MAN TGE au Rallye des Gazelles, avec Stéphanie et Marina

Surprenante idée que de s’inscrire au Rallye des Gazelles en fourgon, un MAN TGE 4×4. C’est ce qu’ont fait Stéphanie, 42 ans, la pilote et Marina, 35 ans, la navigatrice. Un beau challenge avec une 2e place à la clé. Elles nous parlent de ce rallye, des difficultés et du bonheur de cette expérience dans ce long entretien tenu dans les locaux de MAN France où elles travaillent.

Avant de vous plonger dans cet échange enthousiasmant sur le Rallye des Gazelles 2019 qui donne envie de partir, voici quelques précisions sur ce fourgon TGE 4×4. C’est un MAN TGE 3 avec un moteur 4 cylindrées bi-turbo de 180 chevaux associé à une boite manuelle à 6 rapports et une transmission intégrale. Il est monté avec des roues en acier 16 pouces pour recevoir les pneus adaptés au désert. Stéphanie et Marina sont parties sur le plus petit des TGE. C’est un MAN TGE 4×4 L3h2 de 9,3 m3 seulement. Elles nous expliquent pourquoi dans cette interview. Il est muni d’une prise 230V, d’un habillage latéral en panneaux, d’un blocage de différentiel et d’un essieu avant renforcé 2100 kg. Les photos du fourgon sont en fin d’article pour voir son aménagement et son équipement.

Comment vient l’idée d’un utilitaire sur un rallye ?

Stéphanie : c’est assez simple, on n’a pas le permis poids-lourd et du coup quand on est allé voir notre direction pour proposer ce projet, on venait de sortir le TGE donc on s’est dit qu’il pouvait y avoir un truc sympa à organiser pour le mettre en avant de manière un peu décalée.

Marina : c’était l’occasion de le faire découvrir à tout le monde, le lancement officiel c’était là, il n’y avait pas meilleure occasion de le faire.

MAN TGE 3 180 4x4 pour le rallye des Gazelles

MAN TGE 3 180 4×4 pour le rallye des Gazelles

Pourquoi le Rallye des Gazelles 2019 plutôt qu’un autre ?

Stéphanie : alors moi ça faisait 15 ans que je voulais le faire à titre perso, ça c’était jamais bien goupillé et voilà.

Marina : c’est aussi le fait que ce soit que des femmes, on est dans un milieu où il y a 92% d’hommes donc du coup c’est aussi un challenge. Des femmes qui conduisent sur un rallye ! Il est accessible à tout le monde et au Maroc.

Stéphanie : ce n’est pas un truc de vitesse, on n’est pas pilotes dans l’âme ni l’une ni l’autre, donc il fallait une épreuve qui soit réaliste.

Entre les dunes sur le rallye des gazelles 2019 avec le TGE

Entre les dunes sur le rallye des gazelles 2019 avec le TGE

Marina : il y a des utilitaires qui l’avaient fait en 2010 et 2011, donc on savait que c’était faisable. On a demandé à l’organisation, ils nous ont dit que ça passait niveau capacités techniques, on est parti avec le TGE et quelques modifications.

Stéphanie : ils l’ont rehaussé, renforcé en dessous et mis les bons pneus évidemment. C’est pour ça qu’on était en catégorie Crossover parce qu’on était trop bas pour être en 4×4. Il y avait 10 Duster et nous. Je ne sais pas si cette année ce sera le cas, mais l’année dernière Crossover voulait dire Duster et puis nous au milieu.

C’était un premier rallye pour toutes les deux ?

Marina : oui une première expérience pour toutes les deux. Le premier jour la navigation ça a été très dur, après bizarrement je m’y suis faite, mais c’est peu commun. On n’est pas habituée à conduire même avec une carte routière, moi j’ai jamais conduit avec une carte routière. On est la génération téléphone, Waze et GPS donc ça a été un petit peu dur au début (rires). Notre  problème est qu’on ne pouvait pas aller tout droit, on perdait le cap tout le temps, on ne passait pas par les trous, dans le sable, dans les herbes à chameaux alors que les 4×4 vont tout droit.

Stéphanie : pour la conduite on fait un peu comme on peut et puis au fur et à mesure, comme Marina en navigation, on commence à mieux analyser « là ça passera là ça passera pas », « là je pensais que ça passait mais non en fait ça passait pas » (rires). Et puis comme dit Marina il y a peut-être du monde là-haut qui nous a aidé aussi parce qu’on a entendu des gros boum mais sans rien casser en-dessous…

Marina : on n’a pas eu de casse mécanique non plus donc on a finit comme il fallait, y’en a d’autres qui ont cassé pendant le rallye.

Stéphanie : il y a aussi un petite notion de chance, on a des copines qui ont cassé leurs amortisseurs à 1 kilomètre de l’arrivée, c’est rageant mais c’est la vie du sport.

Protection sous la transmission du MAN TGE 4x4 pour le rallye des Gazelles

Protection sous la transmission du MAN TGE 4×4 pour le rallye des Gazelles

Vous vous étiez entrainées avec ce MAN TGE avant le départ ?

Stéphanie : On a eu juste un stage de préparation à l’orientation un week-end, et la même chose moi sur la conduite mais c’est pas en 1 week-end qu’on devient pilote (rires). Surtout que c’était pas du tout dans les dunes, c’était à côté de Chantilly au CERAM où ils ont un circuit 4×4. On apprend 2 ou 3 réflexes c’était important de le faire. On l’a fait avec le TGE mais on n’a pas fait le même parcours qu’avec les Duster, on avait un tracé pour nous. C’était pour appréhender le TGE parce que moi je l’avais conduit que sur le parking et pour aller chercher de l’essence donc c’était un peu limite (rires).

Marina : On avait pris le plus court et le moins haut, mais il y a l’empattement et le fait qu’il peut vite basculer, on a fait l’essai…

Et au Maroc, comment ça s’est passé avec ce MAN TGE 4×4 ?

Stéphanie : moi c’est la longueur qui m’a plus gêné sur le terrain, parce qu’en fait on pense que ça passe et on pose l’arrière direct dans le sable.

Marina : avec la hauteur, on montait dessus pour se repérer, ça c’était bien pratique, ça faisait une belle tour de contrôle avec un bon mètre de plus que tout le monde, c’est énorme.

Et la navigation dans les dunes ?

Marina : pour la navigation, c’est cartes, boussoles et vos nerfs (rires).

Stéphanie : c’est pour ça que c’est marrant, comme dit Marina, ça sort complètement de notre quotidien avec notre Waze, aujourd’hui qui sort sa carte ? Les voileux dans cette aventure ont un sacré avantage, sur le compas et tout, celles qui ont fait de la voile sont bien bien avantagées. Mais ni l’une ni l’autre ne faisons de la voile (rires).

Marina : on est arrivées secondes, on a réussi on est arrivées sur le podium, secondes de la catégorie il n’y a pas de classement général. Toutes les catégories n’ont pas les mêmes parcours, même pour les 4×4 il y a des parcours faciles, moyens et difficiles. En difficile, t’es un peu sûre de toi (rires).

Stéphanie : on se perdait, on s’est retrouvées dans des dunes, on est sorties de notre chemin Crossover, on avait chopé des réflexes, le matin le sable est bien dur, il y a des endroits où on pouvait essayer de passer quand même, alors que passé midi on aurait pas essayé.

Marina : on a fait une fois, on est restées coincées longtemps (rires). C’est là qu’il y a les belles photos (rires).

Un ensablement fait toujours de belles photos

Un ensablement fait toujours de belles photos

Stéphanie : il y avait 4 photographes autour de nous, ça a été long. Surtout que ça a été assez bizarre parce que je ne l’avais pas vu venir qu’il serait long ce tankage. On avait vraiment le sentiment d’être vaguement posées et qu’on allait vite en sortir, parce qu’on en faisait en gros un par jour donc on finit par prendre le rythme. En plus on avait une belle vue en haut de la crête, c’était magnifique (rires). J’ai dit « dans 10 minutes on est barrées » et en fait ça a été le plus long.

Marina : 2 heures… tempête de sable… et tout

Stéphanie : on a perdu une plaque de désensablage, du sable super fin à midi quand il faisait bien chaud. Pourtant elles avaient des sangles, on a finit avec 3 plaques.

C’est un beau souvenir ce Rallye des Gazelles en TGE au final ?

Stéphanie : Cela faisait 15 ans que j’en avais envie. J’aurais adoré faire un Dakar si j’en avais eu les compétences. Le Dakar on se pointe pas comme ça du jour au lendemain, ce serait dangereux, là on peut le faire en étant amateur et débutant, c’est plus accessible. Il faut trouver le financement et le temps dans sa vie perso. Là tous les chakras se sont bien mis, c’était le moment d’y aller.

Marina : moi ce n’était pas du tout un vieux rêve, je l’ai découvert le Rallye des Gazelles avec Stéphanie il y a 2 ans lors d’une pause. Elle est arrivée, elle m’a proposé ça, j’ai pas réfléchi et j’ai dit oui de suite, parce que c’est elle qui me l’a proposé. Il y a une fille qui travaille ici qui l’a fait. Stéphanie me l’a proposé et j’ai dit banco. C’est elle qui m’a motivé à le faire, du coup on est fières, enfin moi je suis fière d’avoir terminé et on a fait podium.

Stéphanie et Marina 2e au Rallye des Gazelles 2019 avec leur MAN TGE 4x4

Stéphanie et Marina 2e au Rallye des Gazelles 2019 avec leur MAN TGE 4×4

C’était une aventure d’entreprise ce rallye

Marina : Ca a fédéré tellement de monde, au final c’est ça la récompense.

Stéphanie : tous les deux ans on fait l’élection du meilleur mécano du réseau. L’année dernière on a proposé en bonus au vainqueur de venir faire l’assistance des Gazelles, du coup on a emmené Pierre qui est un mécano de Rennes, c’était notre Gazou. Lui se reposait la journée et travaillait la nuit sur le TGE. Et comme on n’a pas ramené un bébé trop abimé chaque soir, il s’est très vite mis dans l’équipe des mécanos pour aider les autres équipages, parce que nous il n’y avait pas grand chose à faire chaque soir. C’était une super aventure d’entreprise, on était tous les 3, les gens nous ont beaucoup suivies sur le site où on peut suivre les équipages et nous écrire des emails. Donc le soir on avait les emails des collègues c’est hyper sympa, c’était vraiment chouette.

Marina : c’était tout le monde, tout le réseau de toute la France, ce n’était pas que ici c’était tout le monde tout le monde.

Stéphanie : ça va être refait, elles sont inscrites. Elles reprennent le même, maintenant qu’il est tout préparé, ce serait dommage de ne pas s’en servir plusieurs années. Ce sera l’équipage 301. Sinon moi, une fois que les choses sont faites, on a coché la croix, voilà, c’était une belle expérience.

Marina : on a vécu un super moment, j’ai envie de le garder comme ça.

En route pour une nouvelle participation sur l'édition 2020 pour le MAN TGE 180 4x4

En route pour une nouvelle participation sur l’édition 2020 pour le MAN TGE 180 4×4

Bravo à toutes les deux et merci pour votre temps !

Les photos du MAN TGE 3 180 4×4 au rallye des Gazelles

TGE équipé de 2 sièges seulement pour la pilote et la navigatrice

TGE équipé de 2 sièges seulement pour la pilote et la navigatrice

Quelques marques après une intense utilisation dans les dunes et paysages du Maroc

Quelques marques après une intense utilisation dans les dunes et paysages du Maroc

Plaque de protection sous le moteur du TGE qui a souffert

Plaque de protection sous le moteur du TGE qui a souffert

Le poste de conduite est strictement identique à un MAN TGE 4x4 de série

Le poste de conduite est strictement identique à un MAN TGE 4×4 de série

Aménagement entre les 2 sièges

Aménagement entre les 2 sièges

Aménagement intérieur du MAN TGE 4x4 côté gauche

Aménagement intérieur du MAN TGE 4×4 côté gauche

Aménagement intérieur du MAN TGE 4x4 côté droit

Aménagement intérieur du MAN TGE 4×4 côté droit

Le meilleur
de Mercedes-Benz
à votre service.
100% pensé
pour votre activité.
100% pour vous.
100% Sprinter.
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )