Fiat Ducato GNV, 5 points clés

Fiat Ducato GNV, 5 points clés

Parmi les carburants disponibles pour votre utilitaire, il y a le gasoil, l’essence plus rarement, mais aussi le GNV. Le Fiat Ducato GNV en essai est bi carburant, c’est-à-dire qu’il fonctionne au GNV le plus souvent, et avec autre un carburant le reste du temps. Le but du GNV est de réduire le coût du poste carburant de votre utilitaire. Il est moins cher et la consommation est annoncée comme moindre également que son équivalent au gasoil. En plus contrairement au GPL, ce gaz ne vient pas du pétrole. C’est du gaz Naturel d’où le nom de GNV pour Gaz Naturel Véhicule.

Volume utile conservé

Le Ducato GNV en essai ici est un L3H2. Son volume de chargement est identique à celui de son homologue à motorisation diesel. Toute l’installation nécessaire à l’utilisation du gaz naturel se situe en effet hors de la cellule de chargement. On conserve donc un plancher parfaitement plat, les mêmes ouvrants arrière et latéraux, et le volume utile avec cette motorisation GNV. Le volume et les cotes ne sont pas un critère de choix pour cette motorisation. Le volume est donc conservé mais le nombre de versions limitées : H1 / H2 pour le L2 et H2 / H3 pour le L3 uniquement, et que du fourgon tôlé.

Le volume dans le GNV est conservé

Le volume dans le GNV est conservé

Le plein s’il vous plait

Le plein se fait par deux orifices distincts puisqu’il y a 2 carburants. Pour l’heure l’opération ne se passe pas forcément au même endroit d’autant que les points de distributions du GNV sont beaucoup moins nombreux que ceux pour l’essence. Ces points se développent mais on y reviendra. Pour l’heure sur notre Fiat Ducato GNV, ce carburant autorise une autonomie de 400 km auxquels il faut ajouter 100 km avec l’essence qui prend le relais de façon automatique. Ce moteur bi carburant est unique, c’est le 3 litres de 136 chevaux, c’est la seule motorisation  disponible en GNV.

Bouchons de réservoirs essence et GNV

Bouchons de réservoirs essence et GNV

Le silence est d’or avec le GNV

La grosse différence entre un fourgon diesel et un fourgon GNV en terme d’agrément, n’est pas à chercher sur la disponibilité de la motorisation, à puissance équivalente bien sûr, mais sur le silence. La boîte est identique, ferme et peu discrète. Mais le fonctionnement du moteur est tout autre même surtout sur les accélérations. Le moteur est bien plus discret et à la fin de la journée, ce silence fera du bien en limitant la fatigue. Le reste de l’accueil est identique quel que soit le carburant, selon les options et la sellerie retenue.

Sellerie confortable pour ce Ducato

Sellerie confortable pour ce Ducato

Charge utile conservée

Notre Ducato GNV est censé conserver sa charge utile car la spécificité de ce carburant fait que d’un point de vue législatif, le poids supplémentaire des réservoirs ne compte pas dans le PTAC et donc ne change pas la charge utile. Le Ducato GNV est un 3.5t comme un autre.

Réservoir GNV sur l'avant du Ducato

Réservoir GNV sur l’avant du Ducato

2 carburants, 2 jauges

Le moteur fonctionne avec les deux carburants indifféremment. Le GNV d’un côté, l’essence de l’autre. Ce n’est pas un mélange, ils sont consommés l’un après l’autre. Le GNV est d’abord englouti avant que l’essence ne le soit. Pour cette raison, il y a 2 jauges au tableau de bord. La jauge de GNV est sur l’afficheur LCD à droite du totalisateur kilométrique. Elle n’est pas tellement lisible ni même précise mais de toutes les façons, l’essence prendra le relais lorsque le GNV sera épuisé. Et pour l’essence, la jauge est la même que sur n’importe quel Ducato, à aiguille et parfaitement lisible. C’est celle-là qui vous dira si vous êtes bientôt à sec à l’approche des 500 kilomètres d’autonomie.

Tableau de bord avec la petite jauge GNV notée CNG

Tableau de bord avec la petite jauge GNV notée CNG

Pour en savoir un peu plus, retrouvez notre essai du Fiat Ducato GNV dans notre rubrique essais.

TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )