Essai Opel Movano traction, les choses à retenir

Essai Opel Movano traction, les choses à retenir

Opel lance son nouveau Movano dans le sillage du nouveau Master. Il s’offre des nouvelles motorisations Euro6d et un intérieur revu pour travailler plus facilement chaque jour. Un vrai bureau mobile.

On sait que la firme allemande Opel est passée sous l’aile du groupe PSA aux côté de Peugeot, Citroën et Vauxhall. Preuve en est avec le nouvel Opel Combo cargo qui partage tout avec ses cousins français que sont le Berlingo chez Citroën et le Partner chez Peugeot. Il en va de même avec les déclinaisons ludospace de ces utilitaires qui sont destinées aux particuliers. En revanche, ce n’est pas le cas de notre Opel Movano en essai ici qui est sur la base d’un Renault Master y compris pour les motorisations.

L’intérieur du Movano est celui du Master et c’est bien

Oui c’est très bien parce que c’est globalement très pratique. L’ergonomie du poste de conduite est réussie, la prise en main est proche de ce qu’on peut ressentir au volant d’un gros SUV en dehors du gabarit évidemment. Le volant tient bien en mains avec les repose-pouces et une bonne épaisseur, le levier de vitesses est juste à côté, l’écran tactile est assez haut pour être bien visible, l’emplacement pour poser et recharger son téléphone portable n’est pas trop éloigné et sécurisant, sans oublier le bureau mobile qu’on détaille plus bas. Bref, c’est parfait.

Volant sans fioriture et placement de l'écran en hauteur

Volant sans fioriture et placement de l’écran en hauteur

L’extérieur du Movano est celui du Movano et c’est bien

Hormis le logo qui n’est évidemment pas le même, la calandre et les phares diffèrent entre l’Opel Movano et son cousin de la firme au losange. Les phares du Movano restent dans le sens de la hauteur. Les feux diurnes à LED prolongent les ailes chromées de part et d’autre du Blitz de bonne taille en haut de la calandre. Le Movano n’évolue que très peu esthétiquement, mais il se distingue du coup parfaitement d’un point de vue de son design dans le paysage des véhicules utilitaires.

Nouvelle calandre avec le chrome et les feux diurnes à LED

Nouvelle calandre avec le chrome et les feux diurnes à LED

Le bureau mobile un cran au-dessus

L’intérieur de cet Opel Movano est pour sa part nettement revu à la hausse. On retient notamment l’arrivée de ce plateau escamotable qu’on sort en appuyant dessus tout simplement, et qu’on rentre de la même façon. En quelques instants, on profite d’une tablette pour poser son ordinateur portable. Si vous faites des relevés sur le terrain ou complétez beaucoup de documents depuis votre fourgon, vous apprécierez certainement cette nouveauté bien mieux que vos genoux même si on ne doute pas de la qualité de ceux-ci. Bien sûr il faut s’assoir sur le siège du passager, et oui ce plateau n’est pas anti dérapant mais il est par contre facilement lavable. Quoi qu’il en soit, c’est pratique et semble robuste.

Tablette escamotable pour travailler sur on ordinateur portable

Tablette escamotable pour travailler sur on ordinateur portable

Traction ou propulsion pour le Movano ?

Notre Opel Movano en essai est en traction. Cela change la conduite mais aussi et surtout l’espace de chargement. Le seuil de chargement est plus bas et les passages de roues sont sur l’arrière et non pas au milieu de ce fourgon. Si vous souhaitez aménager votre fourgon, c’est évidemment à prendre en compte puisque l’aménagement d’un traction ne pourra certainement pas rentrer dans celui d’un propulsion et réciproquement. Du côté de la conduite, le traction fait moins « camion » c’est flagrant, mais il a un très grand empattement qui oblige tout de même à davantage anticiper ses trajectoires. Si vous roulez beaucoup dans le relief, vous apprécierez dans doute le porte-à-faux réduit à l’arrière. A voir selon votre usage de vos VU.

Opel Movano en L3 avec le long empattement et le petit porte-à-faux

Opel Movano en L3 avec le long empattement et le petit porte-à-faux

Pour en savoir plus, je vous invite à relire notre essai de cet Opel Movano bitutbo de 180 chevaux dans notre rubrique essais.

TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )