VW Transporter T6.1, Antoine Weil nous répond

VW Transporter T6.1, Antoine Weil nous répond

A l’occasion de notre essai du nouveau Volkswagen Transporter, nous avons pu poser quelques questions à Antoine Weil le directeur marketing de Volkswagen Utilitaire au sujet de ce nouveau T6.1, du marché du VU pour le Transporter et de l’évolution de la marque vers l’électrique.

Pourquoi T6.1 et pas T7 pour ce nouveau Transporter ?

Antoine Weil : On peut comparer l’évolution d’un Transporter à celle d’un smartphone, c’est-à-dire que le véhicule on le veut plus connecté, plus technologique, d’où l’appellation T6.1 puisqu’on lui octroie de nouveaux écrans, la connectivité avec We Connect et We Connect Fleet, et puis toutes les technologies comme le lane assist, le park assist, qui sont liés à la direction électro-mécanique pour une amélioration en profondeur sur tout ce qui est connectivité et technologie sur le véhicule. Il y a le facelift et la planche de bord, mais cette volonté de l’appeler T6.1 était vraiment liée à cet upgrade qu’on voit aujourd’hui sur les produits les plus technologiques. On est plus orienté VP, quand j’étais au volant du Transporter, j’avais oublié que j’étais au volant du Transporter, j’avais l’impression d’être dans un gros SUV, parce que j’étais en hauteur avec une planche de bord de VP.

Pourquoi avoir changer la gamme des puissances ?

Antoine Weil : Alors c’est étalonné un peu différemment, avant on avait 102, 114 et 150 ch, et là, on a une entrée de gamme à 90, on est ensuite à 110 et 150, c’est-à-dire qu’avant on avait 12 chevaux d’écart entre le premier moteur et le deuxième, on s’est rendu compte qu’on pouvait être plus large en plage de puissance, avec 90, 110 donc avec 20 chevaux d’écart et puis 30 chevaux jusqu’au 150 et puis 48 jusqu’au 198 chevaux du Caravelle et Multivan. On a une gamme beaucoup mieux étalonnée, beaucoup plus large.

La gamme de Volkswagen Transporter T6.1 arrive en 2019

La gamme de Volkswagen Transporter T6.1 arrive en 2019

Quel est le marché du Transporter en France ?

Antoine Weil : Pour nous, en France, c’est beaucoup de VU puisqu’on est à 75% sur le Van, Caravelle et Multivan on est à 15% et California 10%. Sur le Van donc le VU on est essentiellement avec 55% TDI 150 pour le moteur, 55% pour la finition Business Line, la boîte automatique DSG c’est 31% et la transmission intégrale 4MOTION 14%. Pour les Caravelle, c’est 77% en version longue essentiellement, TDI 150 et Confort Line à 35%, 31% de DSG aussi. Pour les Multivan, c’est la majorité en Carat Edition, la version haut de gamme, 60% de TDI 150 et quasiment 100% en DSG.

Et le Transporter électrique ?

Antoine Weil : On va développer un Transporter 100% électrique qui arrivera au premier trimestre 2020. De même un Caddy aussi, avec ABT. Donc, l’année prochaine, on aura une gamme utilitaire 100% électrique à l’exception de l’Amarok. On aura donc une alternative sur 100% de notre gamme en attendant l’arrivée fin 2022 de ID Buzz 100% électrique sur la plate-forme MEB.

Pour en savoir plus sur l’électrique, nous avions fait une interview de Antoine Weil lors de notre essai du Volkswagen eCrafter, le Crafter électrique. Au sujet du nouveau Transporter T6.1, retrouvez notre essai du Volkswagen Transporter T6.1 TDI 150 avec sa boîte de vitesses manuelle à 6 rapports et du T6.1 en version cabine approfondie avec le moteur de 198 chevaux et la boîte de vitesses DSG7.

TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )