Peugeot Partner : essai du 1.2 essence 110 L1H1

Peugeot Partner : essai du 1.2 essence 110 L1H1

Le Peugeot Partner est le VU de cette catégorie le plus vendu en Europe, rien de moins. Son renouvèlement est donc un enjeu important pour Peugeot qui a mis les petits plats dans les grands. Le Peugeot Partner est renouvelé en même temps que la Citroën Berlingo et l’Opel Combo récemment arrivé dans la famille PSA. Il embarque pléthore d’équipements pour nous faciliter la vie et propose diverses motorisations pour répondre à nos besoins. On le sait, le diesel est tabou, ils en viendront tous à bout, surtout en ville. Alors pourquoi ne pas se tourner vers une nouvelle motorisation essence avec ce moteur 1.2 PureTech ?

Peugeot Partner PureTech devant de vieilles palettes

Peugeot Partner PureTech devant de vieilles palettes

Pourquoi ce Peugeot Partner en moteur essence ?

A l’heure où le diesel est honni, le choix d’un moteur pour son VU peut permettre de continuer à accéder dans le centre ville des grandes agglomérations plus facilement les jours de pics de pollution. Notre Partner est animé par un moteur essence 1.2 litre de 110 chevaux accompagné par une boite manuelle à 6 rapports. Bien sûr, les derniers rapports de boîte sont un peu longs et ce moteur essence PureTech est bien moins bruyant qu’un moteur diesel, mais ce n’est pas là le seul intérêt de ce 4 cylindres.

On est parti de bon matin sur les routes pour un essai dans les brumes de la région du château de Chantilly à deux, c’est-à-dire un conducteur et un passager, et avec une charge dans la cellule de 200 kilos, histoire que ce soit un peu représentatif de conditions de travail au niveau des sensations. Ce moteur de nouvelle génération se montre assez coupleux même s’il l’est moins qu’un diesel de puissance équivalente, c’est un ressenti propre à ces 2 technologies qui n’a rien de spécifique à ce moteur. Mais si le PureTech en a un peu moins de couple, il le distille parfaitement sans devoir garder un régime moteur trop élevé. C’est confortable à l’oreille autant qu’à la conduite avec une bonne disponibilité et des reprises très satisfaisantes. Si vous faites beaucoup de kilomètres chaque jour avec une charge moyenne, ce moteur essence est très convaincant.

Moteur PureTech 110 de notre Peugeot Partner

Moteur PureTech 110 de notre Peugeot Partner

Le bel intérieur du Peugeot Partner

Même si le Combo, le Berlingo et le Partner partagent beaucoup de choses, chaque utilitaire possède son propre design, notamment ses faces avant particulièrement distinctives de chaque gamme de VU. Mais là où notre Partner se distingue complètement, c’est une fois à bord prêt à prendre la route. Ce ne sont pas les équipements qui surprennent puisqu’ils sont partagés entre les 3 frères, mais le poste de conduite dans son ensemble et le tableau de bord en particulier.

On sait que les nouveaux véhicules utilitaires sont basés sur des véhicules particuliers qui les rendent bien moins austères. Mais là, Peugeot est allé encore plus loin en intégrant le tableau de bord iCockpit et le volant de petit diamètre avec ses méplats en haut et en bas. Cela donne un petit côté sportif à la prise en main mais surtout contrairement aux VUL signés Citroen et Opel, on ne regarde pas la vitesse et les indications derrière l’arche du volant mais au-dessus. C’est un peu comme si on profitait d’un affichage tête haute. C’est très qualitatif mais surtout très pratique parce que ces informations sont sur le même plan que la tablette tactile pour la navigation, la connectivité, etc. L’ensemble tableau de bord et tablette est du coup bien plus facilement lisible.

Tableau de bord i cockpit, navigation tactile et en haut la rétrovision à la place du rétroviseur central

Tableau de bord cockpit, navigation tactile et en haut la rétrovision à la place du rétroviseur central

Moisson d’équipements sur le nouveau Partner

Comme le Berlingo, le Partner est disponible avec pléthore d’innovations dans un VU et si on le souhaite, en 2 versions spécifiques « Grip » pour les chantiers et « Asphalt » pour les coursiers. Cette dernière semble particulièrement adaptée avec le moteur PureTech. La version Grip est équipée d’un châssis surélevé de 30 mm, d’une protection sous le moteur si ça frotte, de barres antiroulis, de pneus Mud and Snow (boue et neige) et du système de contrôle de motricité GripControl. Ceci est parfait si vous roulez souvent dans la boue. On regrette juste que la porte latérale coulissante soit en option sur la première finition, mais c’est tout car l’équipement proposé est archi complet.

On a les anneaux d’arrimage de série et le frein de parking électrique. Ce n’est pas un gadget puisqu’il vous évitera de tirer le levier 200 fois dans la journée pour des livraisons et l’absence de levier laisse de la place pour le siège central (de la banquette 2 places) ou des espaces de rangement. Et puis il y a l’électronique, un véritable arsenal. On trouve toutes les aides électroniques courantes sur un VP pour la sécurité (changement de voie involontaire, somnolence, excès de vitesse, régulateur / limiteur de vitesse, etc.) ainsi que le confort pour recharger son smartphone avec l’induction et le système multimédia compatible Apple CarPlay et Android Auto.

Un crochet d'arrimage sur le côté du fourgon tôlé

Un crochet d’arrimage sur le côté du fourgon tôlé

L’électronique au service du VU

Le Peugeot Partner peut recevoir des aides électroniques bien utiles dans un VU. Il y a le contrôle de stabilité de la remorque qu’on connait sur des VP, et deux nouveautés spécifiques aux VU : la rétrovision et l’alerte de surcharge.

La rétrovision est vraiment incroyable pour la simple raison qu’on l’utilise sans y penser. L’écran prend la place du rétroviseur central qui ne sert de toutes les façons à rien avec un fourgon tôlé. On peut ainsi voir ce qu’il se passe derrière comme dans un rétroviseur avec un simple miroir mais on peut aussi voir sur le côté droit du Partner lorsqu’on manoeuvre dans des rues hyper étroites sans devoir dérégler son rétroviseur extérieur. C’est vraiment pratique et même rapidement indispensable.

Vue dans l'écran de la caméra qui remplace le rétroviseur en vue latérale

Vue dans l’écran de la caméra qui remplace le rétroviseur en vue latérale

L’autre équipement est l’alerte de surcharge. Elle se loge contre une paroi du fourgon et nous indique avec des petites lumières si on est proche de la surcharge, carrément au-dessus ou si tout va bien. Si vous transportez régulièrement de lourdes charges, cela pourra vous éviter des soucis lors d’un contrôle ou d’un accident. La bonne idée est d’avoir installé l’alerte de surcharge directement dans la cellule et pas au tableau de bord pour l’avoir sous les yeux lorsqu’on charge sa camionnette. C’est simple à utiliser et utile.

Cet indicateur de surcharge permet de savoir si le Partner est trop-chargé directement dans la cellule

Cet indicateur de surcharge permet de savoir si le Partner est trop-chargé directement dans la cellule

Bilan de notre essai du Peugeot Partner avec son moteur essence

Quel que soit le moteur choisi, le Partner est disponible en 2 longueurs L1 ou L2 et en une seule hauteur, ainsi qu’en 2 versions Grip pour ceux qui roulent souvent dans la boue et Asphalt pour ceux qui avalent les kilomètres. Le volume peut aller jusqu’à 4,4 m3 et la charge utile être portée à 1 tonne. L’espace de chargement peut accueillir 2 euro-palettes y compris sur le plus court des deux, le L1.

Notre Partner s’est montré très agréable avec ce moteur essence 1.2 PureTech. Son couple est suffisant pour faire de la livraison ou des interventions même si ceux qui font rimer VU et grosse charge utile opteront à puissance égale pour un moteur diesel. Pour les autres, la conduite est vraiment sympa et le iCockpit avec ce petit volant très agréable, mais ça c’est plutôt une affaire de goût personnel. Ce qui met tout le monde d’accord est le confort à l’oreille que ne vient pas gâcher une excellente isolation, et l’agrément général de ce moteur.

Et puis il y a l’équipement au top. Bien sûr il n’y a pas la porte coulissante au premier niveau de finition, mais c’est la seule chose qu’on peut lui reprocher. Le principal est là et il ajoute le frein de parking électrique très pratique et qui laisse de la place là où avant on avait le levier, l’indicateur de surcharge judicieusement placé et très utile, sans oublier la rétrovision qui est tellement bien qu’on l’utilise sans y penser. Le Peugeot Partner bétonne sa prestation pour attaquer 2019 sans crainte.

Chargement d'un seau de gravats sur la palette

Chargement d’un seau de gravats sur la palette

On aime bien

  • L’agrément de ce moteur PureTech essence
  • Le iCockpit très agréable à l’usage
  • Les aides électroniques dédiées au VU

On aime moins

  • Les aides électroniques VU qui sont en option
  • L’absence de porte latérale au premier niveau de finition

Fiche technique Peugeot Partner 1.2 PureTech 100 L1 et L2

Peugeot Partner1.2 PureTech 110ch BM6 L1H1
Moteur1.5 diesel, 4 cylindres, 16 soupapes
Puissance110 ch / 81 kW
Couplenc
NormeEuro 6.d Temp
Boite de vitessesManuelle 6 rapports
Consommation urbainenc
Consommation extra urbainenc
Consommation mixte5,4 l/100km
Emissions de CO2122 g/km
Longueur (mm)4403 (L2 : + 350 = 4753)
Largeur (mm)1848 pour L1 et L2
Largeur avec rétroviseurs (mm)2107 pour L1 et L2
Hauteur (mm)1840 (L2 : + 9 = 1849)
Hauteur version Worker (mm)1860 pour L1 et L2
Volume 2 et 3 places (m3)3,3 à 3,9 (L2 : 3,8 à 4,4)
Longueur utile maximale (mm)3090 (L2 : + 350 = 3440)
Largeur de la porte latérale (mm)641 - 675
Largeur de l’ouverture arrière (mm)1241
Diamètre de braquage (m)10.82 (L2 : + 0.61 = 11.43)
Seuil de chargement (mm)580 (L2 : + 40 = 620)
Charge utile maxi (kg)1000 (L2 : -60 = 940)
Remorque freinée (kg)1000 pour L1 et L2
Remorque non freinée (kg)720 (L2 : +30 = 750)
Europalettes2 pour L1 et L2
Capacité réservoir diesel (L)50
Capacité réservoir adblue (L)17

Nos photos du Peugeot Partner Puretech

Le tableau de bord i cockpit ça donne cette vision au volant

Le tableau de bord i cockpit ça donne cette vision au volant

Vue dans l'écran de la caméra qui remplace le rétroviseur lorsqu'on recule

Vue dans l’écran de la caméra qui remplace le rétroviseur lorsqu’on recule

Une prise USB plus accessible est disponible à la base de l'écran tactile

Une prise USB plus accessible est disponible à la base de l’écran tactile

Une prise 12V dans la cellule de chargement pour recharger un outillage

Une prise 12V dans la cellule de chargement pour recharger un outillage

Siège confort réglable pour le conducteur du Peugeot

Siège confort réglable pour le conducteur du Peugeot

Poste de conduite très soigné du Peugeot Partner

Poste de conduite très soigné du Peugeot Partner

Peugeot Partner avec une porte latérale coulissante

Peugeot Partner avec une porte latérale coulissante

Notre Peugeot Partner est équipé d'une banquette pour 2 passagers, la place centrale est assez large

Notre Peugeot Partner est équipé d’une banquette pour 2 passagers, la place centrale est assez large

Peugeot Partner avec ses 2 portes asymétriques à l'arrière

Peugeot Partner avec ses 2 portes asymétriques à l’arrière

Ouverture de la porte latérale du Peugeot Partner

Ouverture de la porte latérale du Peugeot Partner

Les portes ouvertes à 180 degrés du Partner

Les portes ouvertes à 180 degrés du Partner

Le dossier de ce siège passager se met à plat pour profiter de l'espace accessible via la trappe

Le dossier de ce siège passager se met à plat pour profiter de l’espace accessible via la trappe

Le dos du dossier central offre une tablette qui s'oriente pour écrire plus facilement ou poser un ordinateur

Le dos du dossier central offre une tablette qui s’oriente pour écrire plus facilement ou poser un ordinateur

La trappe juste en-dessous du crochet d'arrimage dans le Peugeot Partner

La trappe juste en-dessous du crochet d’arrimage dans le Peugeot Partner

La prise 12V est juste au-dessus du plancher du Partner

La prise 12V est juste au-dessus du plancher du Partner

La face avant du nouveau Peugeot Partner

La face avant du nouveau Peugeot Partner

La charnière qui libère la porte du Peugeot Partner pour ouvrir de 90 à 180 degrés

La charnière qui libère la porte du Peugeot Partner pour ouvrir de 90 à 180 degrés

La caméra du Peugeot Partner est sur la porte et suit donc l'ouverture de celle-ci

La caméra du Peugeot Partner est sur la porte et suit donc l’ouverture de celle-ci

L'écran tactile pour la navigation et la connectivité est haut et facile à voir

L’écran tactile pour la navigation et la connectivité est haut et facile à voir

Frein de parking électrique qui offre plus d'espace pour une 3e place assise

Frein de parking électrique qui offre plus d’espace pour une 3e place assise

Eclairage à LED de la cellule du fourgon

Eclairage à LED de la cellule du fourgon

Commande de climatisation du Peugeot Partner

Commande de climatisation du Peugeot Partner

Crochet d'arrimage sur le plancher du Partner pour sangler notre charge de 200 kg

Crochet d’arrimage sur le plancher du Partner pour sangler notre charge de 200 kg

Bouton de verrouillage des portes de la cellule de chargement du Partner

Bouton de verrouillage des portes de la cellule de chargement du Partner

TAGS

COMMENTS

Wordpress (5)
  • comment-avatar

    […] Désormais partie intégrante du groupe PSA, la marque allemande partage beaucoup de choses avec le Peugeot Partner essayé avec cette même motorisation essence turbo, le Citroen Berlingo Van et bien entendu le Combo testé avec son moteur diesel de 130 […]

  • comment-avatar

    […] On a vu arriver ce tableau de bord, ou plutôt ce poste de conduite, sur la Peugeot 208. L’idée est de proposer une autre expérience de conduite en changeant la perception au volant afin d’apporter un peu plus de sportivité. De la sportivité sur une camionnette telle que le Peugeot Partner ? Et pourquoi pas puisqu’on est sur la base d’un VP. Utile ou pas, une chose est certaine, c’est que la perception au volant de notre Peugeot Partner est différente de ce que propose la concurrence. […]

  • comment-avatar

    […] le Peugeot Partner, la calandre joint les deux phares. Ceux-ci sont en deux parties avec les griffes verticales des yeux diurnes typiques à Peugeot. Le […]

  • comment-avatar

    […] (fin 2018) disponible qu’en simple cabine, en 2 longueurs L1 ou L2, avec un moteur diesel. Le Peugeot Partner de notre essai est un L1 simple cabine, mais l’offre va s’étoffer pour 2019 avec l’arrivée des motorisations essence et la […]

  • comment-avatar

    […] Peugeot Partner, le Citroen Berlingo Van et le Opel Combo Cargo sont des tractions, c’est-à-dire que les roues […]

  • Disqus ( )