Essai Volkswagen Transporter DSG, 5 points clés

Essai Volkswagen Transporter DSG, 5 points clés

Le célèbre Transporter passe à la version 6.1, une vraie mise-à-jour pour tous les T6. Si vous n’avez pas le temps de lire notre essai du Transporter T6.1 DSG, voici les points clés à retenir sur ce nouveau fourgon Volkswagen.

Un design extérieur qui change peu pour le T6.1

Les évolutions sur le design extérieur sont minces sur le T6.1 par rapport au T6 arrivé il y a 4 ans. La calandre évolue légèrement et la signature lumineuse avant / arrière est revue de façon plus significative. Oui cela fait peu, mais d’un autre côté, cela ne démode pas l’ancien Volkswagen Transporter T6 pour autant. Comme pour votre application préférée sur notre smartphone préféré, la virgule de cette nouvelle version (T6.1 et non pas T7) indique que ce n’est pas une mise à jour majeure, tout au moins du côté du style.

La calandre et les optiques évoluent sur le Volkswagen Transporter T6.1

La calandre et les optiques évoluent sur le Volkswagen Transporter T6.1

A l’intérieur du T6.1, ça bouge

C’est dans la cabine et le poste de conduite du Transporter que les efforts se sont portés. On est davantage au volant d’un SUV que d’un utilitaire, c’est évident. Pour le côté pro, il y a le coffre qui se ferme à clé sous la banquette passagers et sur celui-ci la possibilité de rabattre le dossier puisque nous sommes dans un Transporter en cabine approfondie, c’est-à-dire avec une seconde rangée de sièges. Pour le reste, on trouve une planche de bord proche de ce qu’on trouve dans une auto et un volant à la préhension agréable. Il n’y a aucun doute, on est bien à bord de ce T6.1, plus proche d’un SUV.

Sous la banquette, un coffre en deux parties qui ferme à clé

Sous la banquette, un coffre en deux parties qui ferme à clé

La boite automatique DSG, le meilleur choix

Lors de cette journée d’essai du Volkswagen Transporter T6.1, j’ai eu la chance de pouvoir essayer le Transporter en boîte manuelle et en boîte DSG. Celui avec la boîte DSG en essai était un fourgon double cabine en 198 chevaux alors que celui avec la boîte méca était un fourgon simple avec le moteur de 150 chevaux, mais cela ne change rien au ressenti sur la transmission. Avec la boîte manuelle, les changements de rapports sont fermes, ce qui n’est pas le cas avec la boîte DSG même avec la motorisation de 198 chevaux bi-turbo plus dynamique que le 150 chevaux. En terme d’agrément, la DSG est nettement au-dessus et si vous transportez des choses fragiles, c’est bien plus facile aussi d’avoir une conduite douce avec cette DSG7.

La boite DSG7 apporte un agrément et un confort exceptionnels

La boîte DSG7 apporte un agrément et un confort exceptionnels

De la technologie partout, pour tout

C’est là que le Volkswagen Transporter T6.1 apporte les changements les plus significatifs : l’électronique. Elle est omniprésente sur le T6.1 avec l’arrivée de nombreuses aides à la conduite notamment rendues possibles par une nouvelle direction électromécanique. Rassurez-vous, cela ne change en rien les sensations de conduite par rapport à la direction précédente, en revanche, on peut avoir un système d’aide à la manoeuvre avec une remorque (chose qu’on a sur les plus gros fourgons généralement) et on peut y ajouter l’aide dans les endroits exigus ainsi que tout un tas de choses qu’on connaît dans nos voitures. Et puis pour la navigation et les applications, le système offre un écran plus grand qui peut aller jusqu’à 9 pouces et la connectivité avec Apple CarPlay et Google Auto. Le nouveau Transporter T6.1 est bien plus moderne et connecté, bien plus proche d’une auto.

Aide à la manoeuvre dans notre VW Transporter

Aide à la manoeuvre dans notre VW Transporter

Espace de chargement intact

Puisque la carrosserie et le châssis n’évoluent pas, les volumes, les hauteurs des seuils de chargements et les dimensions des ouvrants ne changent pas non plus. Tout ce qui rentrait dans votre T6 rentre encore dans votre T6.1, votre matériel comme votre aménagement si vous en avez un.

Ouverture du Transporter avec un hayon, il existe aussi avec 2 portières

Ouverture du Transporter avec un hayon, il existe aussi avec 2 portières

Pour en savoir plus, je vous recommande de jeter un oeil à mon essai du Volkswagen Transporter T6.1 DSG7 dans notre rubrique essais où vous trouverez aussi l’essai de ce même Transporter fourgon en boîte manuelle.

TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )