Essai Opel Combo 4×4 Dangel, à retenir

Essai Opel Combo 4×4 Dangel, à retenir

Dangel propose une transmission 4×4 sur divers véhicules dont les Opel depuis que la marque rejoint le groupe PSA. Quelques points remarquables ressortent de cet essai du nouvel Opel Combo 4×4 Dangel sur un terrain de formation tout-terrain en Allemagne.

La transmission 4×4 en boite manuelle

La transformation par Dangel 4×4 de votre Opel Combo oblige à quelques restrictions lors de l’achat. Par exemple, l’attelage proposé de base au catalogue d’accessoires de Opel n’est pas compatible avec l’ajout de la motricité au train arrière. Si vous en avez besoin, Dangel en propose un. Du côté de la boîte et du moteur, les choix sont limités aussi puisque la transformation s’opère  uniquement sur le moteur diesel de 130 chevaux couplé à la boîte manuelle à 6 rapports.

Le logo 4x4 Dangel distingue ce Combo Cargo d'un Combo de série

Le logo 4×4 Dangel distingue ce Combo Cargo d’un Combo de série

Le Combo 4×4 Dangel conserve son volume utile

L’installation de la transmission ne change rien aux capacités du nouvel Opel Combo. Ce qui change, c’est la hauteur du seuil de chargement légèrement puisque le véhicule est rehaussé de 110 mm. Il reste sous la barre des 2 mètres pour la catégorie 1 au péage et accéder aux parkings. La suspension semblait de qualité égale à la version standard lors de cette prise en mains malgré l’ajout de l’arbre et du viscocoupleur arrière, ce qui préservera vos marchandises et vos lombaires.

Le volume intérieur est identique à un Opel Combo cargo de série

Le volume intérieur est identique à un Opel Combo cargo de série

Conduite en tout-terrain très aisée

A bord de l’Opel Combo 4×4 Dangel, on passe d’un mode à l’autre en tournant une molette. C’est tout simple et se fait en roulant à faible allure tant qu’on enclenche pas le mode Lock qui force la transmission en 4 roues motrices. Le mode 4×4 standard, le 4WD, ne veut pas dire que vous roulerez toujours en 4×4 pour autant. En effet, la motricité  se répartira sur le train arrière automatiquement lorsque ce sera nécessaire. Le reste du temps vous roulerez en deux roues motrices, les roues avant, comme lorsque vous n’enclenchez pas le mode 4WD.

Les croisements de pont se font tout en douceur avec ce fourgon Opel

Les croisements de pont se font tout en douceur avec ce fourgon Opel

Des protections sous le châssis

Qui dit tout-terrain dit parfois gros cailloux. Alors pour éviter d’endommager les organes vitaux de votre Opel Combo 4×4 dans une ornière trop profonde, Dangel installe des protections sous le véhicule. Il en manque sans doute en bas de la carrosserie lors de croisements de ponts trop sévères mais pour le reste (moteur, réservoir de gasoil, etc.), c’est parfait et évitera bien des désagréments.

L’ indispensable option de vision latérale

Le nouvel Opel Combo arrive avec tout un tas d’équipements bien pratiques. La transformation en 4×4 par Dangel interdit le système d’alerte de surcharge par exemple mais elle n’interdit pas l’option qui remplace le rétroviseur central par un écran couplé à des caméras. On peut ainsi voir derrière comme dans un rétroviseur classique que le fourgon soit vitré ou tôlé, ou mieux pour un usage en tout-terrain, voir sur le côté. Cela permet de voir lorsque le talus se rapproche dangereusement de la carrosserie.

La vue latérale évite de rayer le côté du fourgon contre un rocher

La vue latérale évite de rayer le côté du fourgon contre un rocher

Pour en savoir plus, retrouvez notre essai de l’Opel Combo 4×4 Dangel dans notre rubrique essais. Vous retrouvez également dans cette rubrique, un essai de ce même Opel Combo 130ch BM6 en 2 roues motrices, le Combo que vous trouvez en concession Opel.

TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )