Essai Volkswagen Transporter T6.1, la mise à jour

Essai Volkswagen Transporter T6.1, la mise à jour

Vous avez suivi le fourgon VW depuis le T1 jusqu’au T6 ? Et bien voici les T6.1, pourquoi la virgule ? La réponse dans notre essai du Volkswagen Transporter T6.1 avec le moteur de 150 chevaux et la boite mécanique à 6 rapports.

Une évolution plus qu’une génération pour le T6.1

Lorsqu’on prend en mains pour un essai ce Volkswagen Transporter T6.1, il est difficile de le distinguer du T6 et pour caus : le design général ne change pas. Nous ne sommes pas dans un changement de génération mais dans une mise à jour comme on peut l’avoir sur son smartphone nous dit la responsable de la communication Volkswagen pour le monde. D’ailleurs, le T6 est arrivé en 2015 soit 12 ans après le T5, qui lui-même est arrivé 13 ans après le T4, etc. Seules 4 années se sont écoulées depuis l’avènement du T6, autant dire qu’il n’a pas terminé sa carrière. Quoi qu’il en soit, on trouve tout de même des changements esthétiques sur la calandre ainsi que les optiques à l’avant et à l’arrière à défaut d’un changement de carrosserie. Le fourgon, toute camionnette qu’il est, se rapproche de ce qu’on trouve dans l’univers des voitures particulières de VW même si les pare-chocs ne sont pas peints de série, comme sur le nôtre. Vous verrez facilement les changements dans les phares et davantage encore dans les feux avec une signature visuelle très différente.

Nouveau feux arrière du Transporter 6.1 de Volkswagen

Nouveau feux arrière du Transporter 6.1 de Volkswagen

La techno parade dans le Transporter T6.1

La mise à jour porte sur de nombreuses technologies qui n’étaient pas présentes jusqu’à ce jour et que la concurrence s’employait à mettre en avant. Volkswagen se devait de réagir avec ce fourgon largement représenté sur nos chantiers. On trouve par exemple maintenant l’aide au stationnement automatique, le système contre les coups de vent latéraux, l’aide au maintien dans la voie pour ceux qui sont peu attentifs, et le très pratique assistant pour sortir en marche arrière d’un stationnement sans visibilité. Volkswagen ajoute des équipements qu’on trouve sur le Crafter dans le segment supérieur : la protection latérale si vous n’avez pas trop le compas dans l’oeil et l’aide aux manoeuvres avec une remorque, une chose particulièrement utile avec un fourgon tôlé et une remorque qu’on ne voit pas. C’est super pratique.

Ecran d'accès aux réglages des aides électroniques du Transporter 6.1, ici distance de sécurité et alerte somnolence

Ecran d’accès aux réglages des aides électroniques du Transporter 6.1, ici distance de sécurité et alerte somnolence

Toujours aussi dynamique à la conduite

Volkswagen a profité de l’arrivée d’une direction électromécanique pour ajouter toutes ces aides. Inutile de chercher la différence de ressenti avec un autre type de direction, c’est imperceptible. Le guidage est parfait, précis et avec des remontées d’informations, c’est le principal. Le moteur de 150 chevaux est très agréable, volontaire, toujours présent et pas particulièrement bruyant. On regrette malgré tout la sélection qui manque de fluidité. J’ai pourtant essayé la boite automatique après (cela fera l’objet d’un autre essai), et non pas avant cette boite manuelle, mais il faut reconnaitre que les changements de rapports mériteraient un peu plus de douceur. C’est étonnant mais pour transporter des matériaux, ce n’est finalement pas très embêtant. Cela se fera sans doute davantage remarquer pour les messageries où le chauffeur passe sa journée au volant. Ce qui change beaucoup, c’est la perception qu’on a au volant. Tout change en mieux : préhension du volant, planche de bord, etc.

Un accueil de haut niveau au volant

Cet essai du Volkswagen Transporter T6.1 met en avant l’effort fait par la marque pour l’accueil au volant. La planche de bord a été totalement redessinée, c’est bien plus moderne que la version précédente du T6 et surtout plus proche de ce qu’on connait dans les VP de la marque VW. Des véhicules particuliers, on trouve des commandes, le style des aérations et des choses comme ça, mais aussi le volant totalement nouveau avec un méplat et des repose-pouces pour une parfaite préhension. Il est très agréable à tenir en mains. J’évoquas les ouïes d’aération, il est vrai qu’elles sont nombreuses et favorisent la ventilation à bord, comme dans une voiture.

Nouveau volant et planche de bord du Transporter 6.1

Nouveau volant et planche de bord du Transporter 6.1

Comme dans une voiture aussi, on note l’arrivée d’un nouveau sytème de navigation, information, etc. Le nôtre n’est pas le plus grand puisque c’est celui de 8 pouces, bien plus grand que le 6,3 pouces de la précédente génération tout de même mais bien moins que le 9,2 pouces qu’on peut avoir dans le T6.1. Il reste un petit modèle d’écran tactile en 6,5 pouces. On n’a pas pu voir le 9 pouces dans le Transporter, c’est dommage car très prometteur au regard de la qualité de cet écran 8 pouces. Et puis le tour ne serait pas complet dans les rangements. Il y en a pas mal, un peu partout. Il ne sont pas très grands et un seul ferme à clé, mais on a posé nos petites affaires sans problème : gants, cahier, stylos, papiers, téléphones à charger, etc. Cela reste fonctionnel, surtout celui derrière le volant avec le séparateur central très pratique pour que ça ne se balade pas trop dans les virages. Sous la banquette, un coffre ferme à clé pour laisser en sécurité à l’abri des regards des éléments plus gros comme un casque ou un ordinateur. On peut choisir la recharge par induction en option aussi, nous, nous avions les prises USB-C et 12V pour brancher jusqu’à 4 appareils. Enfin, le combiné du pavillon, au-dessus de nos têtes, accueille le système d’appel d’urgence.

Mes gants dans un espace de rangement ouvert

Mes gants dans un espace de rangement ouvert

Bilan de notre essai du Volkswagen Transporter T6.1

Deux choses changent beaucoup : les équipements électroniques pour la sécurité mais aussi l’aide au quotidien pour le stationnement, les manœuvres dans les endroits exigus ou avec un remorque comme on peut le trouver sur un Crafter d’une part, le confort d’autre part. C’est vraiment sécurisant et pertinent face aux concurrents. Et puis il y a l’accueil à bord qui monte nettement en gamme avec un volant très agréable ainsi qu’une planche de bord redessinée pour être plus qualitative et fonctionnelle à la fois. On est bien plus proche de ce qu’on peut trouver dans une voiture. Le confort est vraiment bien lorsqu’on est au volant. De son côté, l’espace de chargement ne change pas, chacun retrouvera ce qu’il aime ou non d’ailleurs dans ce VU. Alors pourquoi T6.1 et pas T7 ? Parce que le design, la structure, la conception et les volumes sont conservés au T6 et que tout le reste évolue. Le Transporter T6.1 est une mise-à-jour pour être plus agréable au quotidien, on va dire qu’il se bonifie au bout de 4 années de carrière en attendant le futur T7 dans quelques années.

On aime

  • L’arrivée des nombreuses aides électroniques
  • L’ergonomie et la préhension du volant
  • Le dynamisme de ce moteur de 150 chevaux

On aime moins

  • La boite trop ferme au changement de rapports
  • Beaucoup de rangements mais pas très vastes
  • L’éco-conduite indique de monter les rapports trop tôt

Les photos de notre essai du VW Transporter T6.1

Serrure pour verrouiller les coffres sous la banquette

Serrure pour verrouiller les coffres sous la banquette

Tableau de bord du Transporter

Tableau de bord du Transporter

Un rangement avec 2 prises USB-C et une prise 12V

Un rangement avec 2 prises USB-C et une prise 12V

Sellerie confortable de notre Transporter 6.1

Sellerie confortable de notre Transporter 6.1

Plafonnier à LED, il y en a 2 dans ce fourgon

Plafonnier à LED, il y en a 2 dans ce fourgon

Ouverture de la porte latérale du Transporter Van

Ouverture de la porte latérale du Transporter Van

Nouvelle finition pour les optiques du Transporter

Nouvelle finition pour les optiques du Transporter

Nouvelle console de plafonnier avec l'appel d'urgence

Nouvelle console de plafonnier avec l’appel d’urgence

Motorisation de 150 chevaux pour notre transporteur

Motorisation de 150 chevaux pour notre transporteur

Les rangements du côté des passagers

Les rangements du côté des passagers

Le volant de ce fourgon est celui d'une berline avec les mêmes commandes

Le volant de ce fourgon est celui d’une berline avec les mêmes commandes

La télécommande permet de verrouiller l'espace de chargement indépendamment de la cabine

La télécommande permet de verrouiller l’espace de chargement indépendamment de la cabine

Le design n'est pas modifié sur le Volkswagen Transporter 6.1

Le design n’est pas modifié sur le Volkswagen Transporter 6.1

Le design du Volkswagen Transporter est conservé sur le 6.1

Le design du Volkswagen Transporter est conservé sur le 6.1

L'espace devant le volant est maintenant avec un compartiment et une prise 12V

L’espace devant le volant est maintenant avec un compartiment et une prise 12V

L'ouverture arrière de notre fourgon est un hayon vitré, il est possible d'avoir des portes battantes

L’ouverture arrière de notre fourgon est un hayon vitré, il est possible d’avoir des portes battantes

La boite à gants du Transporter avec mes gants et un stylo dans le porte-stylo

La boite à gants du Transporter avec mes gants et un stylo dans le porte-stylo

Fermeture indépendante de l'espace de chargement du nouveau Transporter

Fermeture indépendante de l’espace de chargement du nouveau Transporter

L'espace de chargement n'est pas modifié dans le Transporter 6.1

L’espace de chargement n’est pas modifié dans le Transporter 6.1

Des coffres sous la banquette, fermeture à clé

Des coffres sous la banquette, fermeture à clé

Dans le dossier de la banquette centrale, la tablette avec les porte-gobelets

Dans le dossier de la banquette centrale, la tablette avec les porte-gobelets

Carburant et AdBlue du même côté

Carburant et AdBlue du même côté

Crochet d'arrimage et lampe d'accès dans le Transporter

Crochet d’arrimage et lampe d’accès dans le Transporter

TAGS

COMMENTS

Wordpress (1)
  • comment-avatar

    […] s’appelle Transporter mais le voici pour la première fois dans une version intermédiaire. Le Transporter T6.1 en essai remplace le T6 avec de nouvelles évolutions. Des éléments clés sont à retenir de notre premier essai du […]

  • Disqus ( )