Essai Opel Vivaro, fourgon L3 de 177 ch

Essai Opel Vivaro, fourgon L3 de 177 ch

Opel renouvèle son Vivaro qui intègre les technologies du groupe PSA pour sa 3e génération. Le moins qu’on puisse dire avec cet essai de l’Opel Vivaro 2019, c’est que ce nouveau fourgon change radicalement. On vous parlait il y a peu de ce nouvel utilitaire avec un essai de l’Opel Vivaro en cabine approfondie pour transporter 6 personnes et des marchandises. On l’avait essayé avec sa motorisation de 122 chevaux et une boîte manuelle classique à 6 rapports. Ici, pour cet essai du fourgon Opel Vivaro, il est dans avec une motorisation de 177 chevaux et une boîte de vitesses automatique à double embrayage à 8 rapports. C’est la boîte EAT8 avec le moteur 180 start&stop du groupe PSA. Il est aussi dans sa plus longue carrosserie nommée L ou L3 puisque ce fourgon à l’accent germanique est désormais disponible en 3 longueurs.

Opel Vivaro 2019, la révolution du Blitz

Avec son entrée dans le giron du groupe PSA, Opel signe une révolution avec son Vivaro 2019 puisque tout change. Il est maintenant le frère du Peugeot Expert et du Citroën Jumpy. Le Vivaro est donc disponible en 3 longueurs et devient plus costaud avec une charge utile qui augmente de 200 kg et une charge de remorquage qui gagne pour sa part 500 kg pour atteindre 2500 kilos. La hauteur reste sous la barre fatidique des 2 mètres pour accéder aux parkings de supermarchés ou souterrains. Le seuil de chargement du L3 est un peu plus élevé que celui du L2 (+56 mm) Et puis il y a le système IntelliGrip pour facilité la motricité sur les terrains meubles comme la boue ou le sable, la possibilité d’opter pour un châssis rehaussé et protégé en-dessous, etc. Si vous êtes client Opel, vous ne reconnaîtrez pas le nouveau Vivaro tellement il a changé en bien mieux en plus, ce qui ne gâche rien.

La nouvelle face avant de notre Opel Vivaro

La nouvelle face avant de notre Opel Vivaro

De puissance et de l’agrément avec la boite auto

177 chevaux c’est bien plus qu’il n’en faut pour transporter notre charge de 250 kg. Deux euro-palettes rentrent facilement dans ce fourgon tôlé en grande longueur L3, mais nous n’en avions qu’une seule lors de cet essai. L’avantage de ce moteur puissant est l’agrément qu’il procure puisqu’il ne peine pas, loin de là. On pourrait craindre moult à-coups avec ce moteur 2 litres de 177 chevaux et 400 Nm de couple dès 2000 tr/min, mais ce n’est pas le cas, grâce à la boite de vitesses à 8 rapports et double embrayage. Les rapports s’enchaînent avec douceur tant que la conduite l’est. Si on pousse vraiment les rapports, ce qui ne présente aucun intérêt en-dehors de faire un essai, le passage du rapport supérieur est moins discret. Mais dans la plupart des cas c’est très agréable et tout aussi doux à la descente. Ceci vous permettra de transporter vos marchandises sans les bousculer. Si ce sont des sacs de ciment ce n’est pas grave, si c’est une pièce montée vous devriez apprécier cette attention. Enfin si vous roulez en montagne, le mode manuel permet de sélectionner un rapport et de s’y tenir.

Sélection de la boite de vitesses automatique et bouton pour le mode manuel

Sélection de la boîte de vitesses automatique et bouton pour le mode manuel

Ergonomie parfaite et électronique partout

Il n’y a pas que la carrosserie, la motorisation et la boîte qui changent même si cela fait déjà beaucoup. Le poste de conduite est revu et les aides électroniques sont partout, à la conduite mais pas seulement. Par exemple, les portes latérales s’ouvrent lorsqu’on passe le pied sous le Vivaro ce qui peut être très utile lorsqu’on arrive avec la pièce montée dans les mains par exemple. On évoquait aussi la motricité avec le système IntelliGrip pour rouler partout dans la limite du raisonnable, nous ne sommes pas au volant du 4×4 Dangel sur lequel on reviendra. On trouve évidemment le régulateur de vitesse qui est ici adaptatif mais ce n’est pas tout : assistance au maintien dans la voie (qui alerte), reconnaissance des panneaux de signalisation, alerte de somnolence, alerte anti-collision avant pour ceux qui sont tête en l’air dans les embouteillages, et enfin freinage d’urgence pour ceux qui sont irrécupérables…

Toutes ces aides pour la sécurité de ceux qui passent des heures à bosser derrière le volant, s’accompagnent d’une nouvelle ergonomie du poste de conduite très réussie de mon point de vue. On est dans cet utilitaire comme dans un SUV de la marque. C’est le monde des VP plutôt que celui des VU. La préhension du volant est parfaite, tout comme la lisibilité du tableau de bord et de l’écran tactile qui chapeaute la console centrale. Il y a même l’affichage tête haute dans celui-ci. Seul l’espace dédié au smartphone qu’on connecte avec Apple CarPlay ou Android Auto est un peu petit. La sellerie offre un bon maintien et une position très confortable. On est prêt à y passer des heures sans appréhension aucune.

Préhension du volant parfaite avec le méplat et les repose-pouces

Préhension du volant parfaite avec le méplat et les repose-pouces

Bilan de notre essai de l’Opel Vivaro 2.0 de 177 chevaux

La 3e génération de Vivaro change radicalement. Il est ici essayé dans sa plus grande longueur avec un porte-à-faux arrière important. Deux carrosseries plus courtes sont proposées depuis l’arrivée d’Opel dans le giron du groupe PSA qui permet à ce VU d’opérer une profonde mutation. Cette puissante motorisation autorise de conduire en sécurité quel que soit le chargement, mais surtout, la boîte automatique à 8 rapports offre une douceur bien agréable pour les marchandises fragiles en plus d’être reposant en ville. Et puis il y a toutes ces aides électroniques pour la sécurité ou nous faciliter la vie tout simplement, dont certaines sont très pratiques à l’usage. L’IntelliGrip pour ceux qui roulent dans la boue par exemple, l’ouverture des portes latérales sans les mains pour certains métiers, la connexion Apple ou Android, etc. Il faut ajouter à ceci l’ergonomie pour le conducteur avec une sellerie et un volant qui n’ont rien à envier à une berline de la marque allemande. En complément du Combo Cargo qui a déjà opéré sa mutation, ce nouveau Vivaro 2019 permet à Opel de moderniser sa gamme VU de belle manière.

On aime bien

  • La disponibilité de ce moteur de 177 chevaux
  • L’agrément de la boîte auto 8 rapports
  • Le confort à bord et l’ergonomie générale

On aime moins

  • Le frein à main manuel et non électrique ici
  • L’espace dédié au smartphone un peu petit
  • Quelques passages de rapport en pleine charge

Photos de notre essai du ce fourgon L3 Opel Vivaro

Vue du porte-à-faux arrière du Vivaro dans cette longueur maximale

Vue du porte-à-faux arrière du Vivaro dans cette longueur maximale

Tableau de bord très qualitatif du Vivaro

Tableau de bord très qualitatif du Vivaro

Siège chauffant sur notre modèle en essai

Siège chauffant sur notre modèle en essai

Ouverture des portes latérales coulissantes électrique et automatique

Ouverture des portes latérales coulissantes électrique et automatique

Opel Vivaro 2019 en grande longueur dans une exploitation agricole

Opel Vivaro 2019 en grande longueur dans une exploitation agricole

Notre Opel Vivaro est équipé de 2 portes latérales coulissantes automatiques

Notre Opel Vivaro est équipé de 2 portes latérales coulissantes automatiques

Lisibilité parfaite pour l'écran tactile en haut de la console centrale

Lisibilité parfaite pour l’écran tactile en haut de la console centrale

Les palettes permettent de sélectionner un rapport en particulier pour la boite automatique

Les palettes permettent de sélectionner un rapport en particulier pour la boîte automatique

Le frein à main manuel coincé entre le siège et la banquette

Le frein à main manuel coincé entre le siège et la banquette

Excellent accueil de la sellerie de notre fourgon

Excellent accueil de la sellerie de notre fourgon

Affichage tête haute de la vitesse, des panneaux et autres infos

Affichage tête haute de la vitesse, des panneaux et autres infos

2 euro-palettes rentrent largement dans ce fourgon Opel en taille L ou L3

2 euro-palettes rentrent largement dans ce fourgon Opel en taille L ou L3

TAGS

COMMENTS

Wordpress (3)
  • comment-avatar

    […] n’avez pas le temps de lire mon essai du Opel Vivaro 2019 ? Alors voici en quelques points clés ce qu’il faut retenir de ce nouveau fourgon frappé du […]

  • comment-avatar

    […] qui est une première dans la gamme utilitaire Opel. On peut l’avoir en fourgon tôlé comme ce Vivaro L3 en essai ici dans sa plus grande longueur, ou en cabine approfondie. Cette carrosserie n’est pas disponible en […]

  • comment-avatar

    […] nouvel Opel Vivaro est disponible en boite automatique mais ce n’est pas compatible avec la transformation en 4×4 Dangel. Seule la boite manuelle […]

  • Disqus (0 )