Essai Opel Combo 4×4 Dangel

Essai Opel Combo 4×4 Dangel

Le Combo d’Opel est le plus petit VU 4 roues motrices qu’on peut trouver. C’est Dangel qui se charge de la transformation de ce petit fourgon de la marque allemande. Il est disponible en cabine approfondie mais notre essai du Opel Combo 4×4 Dangel ne concerne que le fourgon tôlé. Comme pour cet Opel Vivaro 4×4 Dangel en essai ici, le délai d’attente est de 4 à 6 semaines lors que Dangel réceptionne votre Combo prêt à passer au 4×4. Comme le Vivaro, c’est incompatible avec certaines options comme le système Intelligrip, la boîte de vitesses automatique, l’attelage Opel (Dangel en a un spécifique) et l’indicateur de surcharge. Seul le moteur diesel de 130 chevaux sur le Combo Cargo est éligible à cette transformation 4×4 avec la boîte de vitesses manuelle à 6 rapports.

Dangel transforme le Combo en véritable 4×4

Dangel 4×4 travaille sur plusieurs éléments pour que votre Combo passe partout ou presque. Le châssis est rehaussé, un peu, de 110 mm pour atteindre une garde au sol de 205 mm. Des tôles de protection sont installées sous le moteur et le réservoir de carburant. Si vous avez besoin d’un attelage, Dangel en propose un spécifique, car celui d’origine empêche de faire cette transformation. Et puis, il y a bien entendu toute la partie technique pour la transmission 4 roues motrices. Elle se fait par une boîte de transfert et un viscocoupleur comme sur le Vivaro. Le système ESP est lui aussi spécifique à l’usage d’un mode 4×4 ou 4×2.

Dans l’habitacle, on a une molette pour choisir le mode qu’on souhaite. La plupart du temps, on roule en traction donc avec la motricité sur les 2 roues avant. Là n’est évidemment pas l’intérêt de cette transformation. Sur les terrains difficiles, on passe en 4 roues motrices avec le mode 4WD. La motricité se répartira automatiquement en fonction de la difficulté du Combo à progresser sur le terrain. Si tout va bien, il roulera en 2 roues motrices, lorsque cela commence à glisser comme dans notre terrain boueux, il répartit la motricité entre l’avant et l’arrière au mieux. Et si vraiment on est bloqué, on passe en mode Lock pour forcer le 4×4.

En mode 4WD Lock le Combo Dangel motrice sur les 4 roues mais à faible allure

En mode 4WD Lock le Combo Dangel motrice sur les 4 roues mais à faible allure

Essai du Opel Combo 4×4 Dangel dans le gras

Sur notre terrain de formation 4×4 en Allemagne, la plus grosse difficulté était la boue. Il y avait quelques croisements de pont qui permettaient de voir que le Combo bascule avec douceur d’une roue sur l’autre, ce qui évitera de péter votre pièce montée à livrer dans un refuge en alpage. Il est clair qu’une fois enclenché, l’activation du mode 4×4 est totalement transparent. On roule et s’occupe de ses trajectoires, de placer ses roues au mieux pour optimiser l’adhérence. Il n’y a que lorsqu’on passe le mode Lock qu’il faut marquer l’arrêt. Sinon à l’allure où on roule en tout-terrain, on peut passer du mode 2WD à 4WD comme on le souhaite. Notre parcours se faisait parfaitement en mode 4WD non bloqué, surtout avec cet empattement court.

La garde au sol augmente peu, celle du Vivaro augmente davantage. Cela permet aussi de rester sous le seuil des 2 mètres de haut. La plus grande crainte vient finalement de l’absence de protection sur les bas de caisse et les côtés. Heureusement, la caméra qui permet la vision latérale évitera bien des désagréments en tôlerie. Elle est normalement utilisée pour les manoeuvres dans des passages étroits, mais pour éviter de poser la tôle sur un rocher, ça peut servir aussi. On regrette aussi dans certains passages le manque de visibilité sur le nez de notre combo. La faible rehausse ne change guère l’angle d’attaque, mais lorsque le chemin se resserre, ce n’est pas forcément très simple de savoir où on place le museau du combo. Le problème de motricité est réglé par Dangel, les autres sont l’affaire de celui qui tient le volant.

La garde au sol du Combo Dangel 4x4 augmente de 110 mm

La garde au sol du Combo Dangel 4×4 augmente de 110 mm

Bilan de notre essai Opel Combo 4×4 Dangel

Choisir un Combo Dangel 4×4 répond à un besoin spécifique. Si vous roulez dans la boue ou sur la neige de temps à autre, sans doute que le sytème Intelligrip suffira. Là on parle d’un usage 4×4, là où l’Intelligrip s’efface et le 2WD trépasse. La rehausse de notre Combo 4×4 est sans doute un peu faible, mais le reste est très bien. En mode 4WD, le fourgon gère seul la répartition de la motricité de façon parfaitement fluide, aucun à-coups, aucune perte ou reprise de motricité soudaine, c’est parfait. Le petit empatement du Combo par rapport au Vivaro rend les croisements de pont encore plus doux pour ceux qui savent faire preuve d’un peu de délicatesse avec l’embrayage et l’accélérateur. Le soubassement est protégé par des tôles de protection, les côtés par votre attention grâce à la caméra de vision latérale, très pratique dans les chemins encaissés et étroits. Et puis on apprécie aussi que l’ajout de la transmission Dangel 4×4 ne change en rien l’espace de chargement, c’est là une chose important pour un utilitaire. Les intervalles d’entretien sont les mêmes que le véhicule de base, la garantie est de 2 ans kilométrage illimité. En gros, une fois installée, la transmission Dangel ne change rien à vos habitudes avec un fourgon, sauf quand vous êtes embourbés, il suffira d’enclencher le mode 4WD.

On aime

  • Le mode 4WD transparent
  • La conduite en TT très facile
  • La rehausse qui reste sous les 2m

On aime moins

  • La trop légère rehausse de 110 mm
  • L’absence de protection de bas de carrosserie
  • Le capot qu’on ne voit pas pour certains passages

Nos photos de cette essai du Combo Dangel 4×4

Photos réalisées sur le centre de formation tout-terrain Off Road Zentrum Rhein-Main en Allemagne.

Vue sur le viscocoupleur et la transmission arrière du Combo Dangel 4x4

Vue sur le viscocoupleur et la transmission arrière du Combo Dangel 4×4

Schéma de la transmission Dangel 4x4 sur un Opel Combo

Schéma de la transmission Dangel 4×4 sur un Opel Combo

Le volume intérieur est identique à un Opel Combo cargo de série

Le volume intérieur est identique à un Opel Combo cargo de série

Le seuil de chargement est un peu plus haut mais l'accessibilité est conservée

Le seuil de chargement est un peu plus haut mais l’accessibilité est conservée

La vue latérale évite de rayer le côté du fourgon contre un rocher

La vue latérale évite de rayer le côté du fourgon contre un rocher

La boue est profonde, le Combo 4x4 est passé en 4 roues motrices automatiquement avec le mode 4WD

La boue est profonde, le Combo 4×4 est passé en 4 roues motrices automatiquement avec le mode 4WD

L'intérieur ne change pas d'un Combo Cargo de série en dehors de la molette Dangel

L’intérieur ne change pas d’un Combo Cargo de série en dehors de la molette Dangel

En mode 4WD on démarre dans le gras sans souci

En mode 4WD on démarre dans le gras sans souci

En mode 4WD le Combo Dangel passe automatiquement de 2WD à 4WD selon la motricité sur le terrain

En mode 4WD le Combo Dangel passe automatiquement de 2WD à 4WD selon la motricité sur le terrain

Le logo 4x4 Dangel distingue ce Combo Cargo d'un Combo de série

Le logo 4×4 Dangel distingue ce Combo Cargo d’un Combo de série

TAGS

COMMENTS

Wordpress (2)
  • comment-avatar

    […] les Opel depuis que la marque rejoint le groupe PSA. Quelques points remarquables ressortent de cet essai du nouvel Opel Combo 4×4 Dangel sur un terrain de formation tout-terrain en […]

  • comment-avatar

    […] A ce sujet lire notre article : Essai Opel Vivaro 4×4 Dangel, le tout-terrain et Essai Opel Combo 4×4 Dangel […]

  • Disqus ( )