Ralentisseur électromagnétique ou frein à induction Telma pour véhicule utilitaire

Ralentisseur électromagnétique ou frein à induction Telma pour véhicule utilitaire

Telma est une société française qui existe depuis près de 75 ans si on se réfère à sa première dénomination « ELectro-Mécanique de l’Aveyron » qui changera de nom en 1954. Depuis sa création, elle s’est spécialisée dans la fabrication et le développement de ralentisseurs électromagnétiques.

Comment fonctionne un ralentisseur électromagnétique ?

Un ralentisseur électromagnétique est un frein à induction. Il est constitué d’un rotor (partie en mouvement sur l’arbre de transmission ou en sortie de boîte) et d’un stator (électroaimant) qui utilisent pour fonctionner les courants de Foucault. Quand les électroaimants sont mis sous tension, ils créent des champs électromagnétiques qui viennent s’opposer au déplacement du rotor et donc le système permet de freiner notre utilitaire.

On aperçoit ici entre les logerons du châssis le frein électromagnétique Telma.
On aperçoit ici entre les logerons du châssis le frein électromagnétique Telma.

Contrairement aux freins classiques, ici il n’y a aucun frottement. L’énergie due au freinage est dissipée sous forme de chaleur qui est évacuée par ventilation. Ce système permet donc d’apporter un gros complément de freinage sur un véhicule utilitaire, ceci sans échauffement des freins. Il peut être intéressant pour ceux qui ont de lourdes charges à transporter ou à tracter en région montagneuse et garantit une meilleure sécurité de freinage dans les descentes par exemple. Notez que le ralentisseur Telma est sans entretien, ce qui permet une baisse des coûts, car il n’y a pas de pièces d’usure.

Les gros avantages du frein à induction Telma sont qu'il est sans entretien, sans friction et apporte un freinage supplémentaire. C'est idéal pour les pros avec de gros véhicules utilitaires qui travaillent dans les régions montagneuses.
Les gros avantages du frein à induction Telma sont qu’il est sans entretien, sans friction et apporte un freinage supplémentaire. C’est idéal pour les pros avec de gros véhicules utilitaires qui travaillent dans les régions montagneuses.

Ralentisseur Telma

Il existe deux type de montages :

  • axial : le ralentisseur est interposé avec un axe de transmission, ce qui permet de le monter sur la plupart des utilitaires
  • focal : le ralentisseur est monté en sortie de boîte ou en entrée de pont

Différents modèles avec plus ou moins de couples de freinages sont disponibles, pour les véhicules utilitaires légers (2,5-5t), le modèle le plus courant est le ralentisseur axial AF2 avec un couple nominal de 250 Nm, pour des VU de 3.5t à 6t, le modèle proposé est le AF3 avec un couple nominal de 350Nm.

Le frein à induction Telma vient s'insérer à l'emplacement de l'arbre de transmission. il est ensuite relié par deux demi arbres.
Le frein à induction Telma vient s’insérer à l’emplacement de l’arbre de transmission. il est ensuite relié par deux demi-arbres.

L’installation axiale se fait dans l’axe de l’arbre de transmission. L’appareil est fixé au châssis avec des supports spécifiques. L’arbre simple est remplacé par deux demi-arbres qui viennent se reprendre sur le ralentisseur. Il existe des kits Plug & Play disponibles pour de nombreux modèles : Iveco Daily,Mercedes Sprinter, etc

Le montage du frein à induction Telma se fait par l'ajout de deux supports sur les longerons.
Le montage du frein à induction Telma se fait par l’ajout de deux supports sur les longerons.
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )